Les Bourses européennes hésitantes à la mi-séance

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES ÉVOLUENT SUR UNE NOTE HÉSITANTE À LA MI-SÉANCE
LES BOURSES EUROPÉENNES ÉVOLUENT SUR UNE NOTE HÉSITANTE À LA MI-SÉANCE

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes sont hésitantes à mi-séance vendredi et peinent visiblement à dépasser les plus hauts de trois mois inscrits la veille, les informations sur une prise d'otages dans un hôtel à Bamako, la capitale malienne, entretenant la nervosité des investisseurs.

À Paris, le CAC 40 abandonne 0,23% (-11,07 points) à 4.904,03 vers 11h55 GMT tandis qu'à Francfort, le Dax gagne 0,16% et qu'à Londres, le FTSE est pratiquement inchangé. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 progresse de 0,15% alors que l'EuroStoxx 50 de la zone euro perd 0,14%.

Le FTSEurofirst 300 devrait néanmoins afficher sur l'ensemble de la semaine sa meilleure performance depuis un mois avec un gain d'environ 3%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,2% à 0,3%.

Très attendu par les marchés, le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, a sans surprise évoqué une nouvelle fois la possibilité d'un nouvel assouplissement de la politique monétaire le 3 décembre en assurant que l'institution ferait tout ce qu'elle doit faire pour faire remonter l'inflation.

L'euro a reculé après ces déclarations, tombant à 1,0665 dollar avant de reprendre un peu de terrain, mais reste en recul de 0,5% environ sur la séance.

Sur les marchés actions, le secteur des ressources de base, très volatil ces derniers jours, est en hausse de 1,4%. Glencore s'adjuge 2,46%, Anglo American 1,8%.

Au sein de l'indice paneuropéen Stoxx 600, la meilleure performance revient au groupe industriel suisse Oerlikon, qui prend près de 7% après l'annonce de la vente de ses activités de vide à Atlas Copco sur la base d'une valeur d'entreprise de 486 millions d'euros.

A Amsterdam, le titre ABN Amro progresse pour son retour en Bourse sept ans après sa nationalisation par l'Etat néerlandais. Il s'échange à 18,35 euros, plus de 3% au-dessus du prix d'introduction.

A la baisse, l'espagnol Abertis cède 3,7% après le placement par CVC de 6,3% de son capital.

Aucun indicateur américain important n'est à l'agenda ce vendredi mais la séance à Wall Street pourrait être animée par des interventions de plusieurs responsables de la Réserve fédérale.

(Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant