Les Bourses européennes finissent en repli, sauf Londres

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS/LONDRES (Reuters) - A l'exception de Londres, les Bourses européennes ont terminé en repli mercredi avec le retour des inquiétudes autour de la Grèce, dans des marchés largement plombés en outre par le secteur des télécoms après le rejet par Bouygues de l'offre de rachat d'Altice pour son opérateur Bouygues Telecom.

Les discussions entre la Grèce et ses créanciers internationaux bloquent encore sur plusieurs points, dont les retraites, la TVA et la fiscalité des entreprises, mais les efforts se poursuivent en vue d'un accord. Une nouvelle réunion des ministres des Finances de la zone euro est prévue dans la soirée avant le Conseil européen de jeudi et vendredi.

À Paris, l'ndice CAC 40 a terminé en baisse de 0,24% à 5.045,35 points. Le Footsie britannique a gagné 0,15% mais le Dax allemand a perdu 0,62%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a reculé de 0,41% et le FTSEurofirst 300 de 0,36%. Athènes a perdu 1,77%.

A la clôture en Europe, les grands indices américains perdaient 0,25% à 0,45%, également affectés par les craintes d'un défaut de la Grèce.

"Il y a beaucoup d'informations qui vont dans tous les sens sur la Grèce. C'est la confusion totale, ce qui nourrit la volatilité. Les clients sont affectés par ces incertitudes", dit John Plassard, de Mirabaud Securities.

La tendance a également été alourdie par l'annonce d'une baisse du moral des entrepreneurs allemands pour le deuxième mois d'affilée.

Le rejet de l'offre d'Altice, maison mère de Numericable-SFR, par Bouygues a pesé sur les télécoms.

Le titre Bouygues a perdu 9,26%, plus forte baisse du CAC 40, suivi par Orange, qui a cédé 3,31%. Hors CAC à Paris, Numericable-SFR a chuté de 9,36% et Iliad de 8,52% et à Amsterdam, Altice a abandonné 4,81%.

Egalement dans le rouge, le titre du belge Delhaize a abandonné 7,66% et celui de Ahold 3,69%. Les deux groupes ont annoncé leur fusion, une opération intégralement en actions qui permettra aux actionnaires du distributeur néerlandais de détenir 61% du nouvel ensemble.

(Avec Sudip Kar-Gupta, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant