Les Bourses européennes finissent en nette hausse

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en nette hausse jeudi, notamment portées par la progression des titres Casino et Unilever, dont les solides résultats trimestriels ont été bien accueillis.

À Paris, le CAC 40 a terminé sur un gain de 1,44% (66,26 points) à 4.675,29 points. Le Footsie britannique a progressé de 1,10 % et le Dax allemand de 1,50%. L'indice EuroStoxx 50 et le FTSEurofirst 300 ont gagné respectivement 1,48% et 1,39%.

L'indice européen regroupant les valeurs technologiques a enregistré la progression sectorielle la plus marquée, avec un gain de 2,87%.

Les acteurs européens du secteur des semi-conducteurs ont profité du feu vert européen accordé la veille à Intel pour le rachat d'Altera, d'un montant de 16,7 milliards de dollars. Avec des progressions comprises entre 5,06% et 4,4%, Infineon, ARM Holdings et ASML figurent parmi les principales hausses de l'indice FTSEurofirst 300.

Dans la distribution, l'amélioration des performances de Casino sur le marché français, où il a dépassé les attentes au troisième trimestre, a été bien accueillie par les investisseurs et a éclipsé ses difficultés au Brésil. Le titre du distributeur français a bondi de 6,1%, la meilleure performance du FTSEurofirst 300.

Egalement porté par des résultats trimestriels supérieurs au consensus, le géant anglo-néerlandais des produits de grande consommation Unilever s'est adjugé 4,71%.

A rebours de la tendance, Burberry a plongé de 8,25%, pénalisé par des résultats trimestriels décevants.

Au moment de la clôture en Europe, les marchés américains évoluaient également dans le vert.

Sur le marché des changes, le dollar s'apprécie de 0,34% face un panier de devises de référence après l'annonce d'une progression supérieure aux attentes de l'indice d'inflation de base ("core CPI", hors énergie et alimentaire) le mois dernier aux Etats-Unis.

Les cours du pétrole reculent nettement après que l'Agence américaine d'information sur l'Anergie (EIA) a fait état d'une forte hausse des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine dernière.

(Danilo Masoni et Alistair Smout, Myriam Rivet pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant