Les Bourses européennes finissent en hausse avec les banques

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - L'espoir d'une issue favorable aux négociations entre la Grèce et ses créanciers privés d'une part, les spéculations sur un assouplissement des règles imposées aux banques d'autre part ont permis lundi aux Bourses européennes de poursuivre leur progression et à l'euro de s'installer au-dessus de 1,30 dollar.

Les ministres des Finances de la zone euro devaient faire dans la soirée le point sur les discussions engagées par Athènes sur les modalités de l'échange d'obligations proposé à ses créanciers privés. Les ministres français et allemand ont déclaré dans la journée qu'un accord semblait "prendre forme".

En hausse de 0,49% en clôture, l'indice FTSEurofirst 300 est au plus haut depuis début août.

A Paris, le CAC 40 a pris 0,51% pour finir la séance à 3.338,42 points.

Londres a terminé en hausse de 0,94% à 5.782,56 points, tandis que Francfort s'adjugeait 0,50% à 6.436,62.

La Bourse d'Athènes a gagné 5,09%, celle de Milan 1,8%.

Les valeurs bancaires ont poursuivi leur rebond, l'indice sectoriel Stoxx s'adjugeant 3,66% sur la journée après les informations du Financial Times selon lesquelles Paris et Berlin seraient favorables à un assouplissement des règles de Bâle III, intentions démenties par les deux capitales.

A l'inverse, les valeurs défensives ont souffert, à l'instar des pharmaceutiques (-0,33%) et des services aux collectivités (-1,73%).

"Au cours des dix derniers jours, la dynamique de rebond, menée par les marchés américains, a provoqué un net changement de comportement. Elle a déclenché un mouvement de capitulation hors des valeurs défensives, héritage de 2011", explique Christopher Potts, responsable des études économiques et de la stratégie chez CA Cheuvreux, dans une note à ses clients.

En hausse de plus de 1% sur la journée face au dollar, l'euro est monté à plus de $1,3050, son plus haut niveau depuis le début du mois, grâce aux espoirs d'accord sur l'échange de dette en cours de négociations entre la Grèce et les porteurs privés d'obligations d'Etat.

Marc Angrand, avec Juliette Rouillon, édité par Jean Décotte

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant