Les Bourses européennes finissent en forte hausse

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en forte hausse vendredi et affichent leur première progression hebdomadaire depuis le début de l'année 2016, tirées par un rebond des valeurs de l'énergie, qui ont profité de la vive reprise des cours du pétrole après leurs plus bas depuis 2003 touchés en début de semaine.

Les propos tenus jeudi après-midi par le président de la Banque centrale européenne Mario Draghi selon lesquels la BCE pourrait revoir, et éventuellement réorienter, sa politique monétaire lors de son prochain conseil des gouverneurs de mars, ont également encouragé la reprise des achats.

À Paris, l'indice CAC 40 a terminé en hausse de 3,1% (130,29 points) à 4.336,69 points. Le Footsie britannique a gagné 2,19% et le Dax allemand 1,99%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a progressé de 2,69% et le FTSEurofirst 300 de 2,96%.

Sur l'ensemble de la semaine, le CAC 40 a repris 3,01% et l'EuroStoxx 2,4%.

La reprise des cours du pétrole - avec un brut léger américain qui a repris quelque 19% en deux jours et le Brent 13% - a été favorisée par la vague de froid qui sévit en Europe et aux Etats-Unis.

Mais les investisseurs redoutent une reprise de la chute du pétrole après le coup de froid dans un contexte d'offre mondiale excédentaire. Moody's a placé les notes de crédit de 120 sociétés du secteur de l'énergie sous surveillance.

Vendredi, le secteur de l'énergie a mené les hausses avec un gain de 5,06% à la suite du rebond du baril au-dessus du seuil des 31 dollars.

Les titres des grandes compagnies pétrolières ont repris du terrain: Total a gagné x%, Royal Dutch Shell 6,43% et Eni 3,35%.

Le pétrole reste néanmoins en passe d'accuser pour janvier son plus net repli mensuel en 25 ans, qui a lourdement pesé sur le secteur de l'énergie.

L'indice Baltic Exchange du prix du transport international perd de son côté encore du terrain, -0,28%, pour la quatorzième séancee d'affilée, reflétant les inquiétudes sur la croissance mondiale et notamment de la Chine.

(Alistair Smout et Danilo Masoni, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant