Les Bourses européennes finissent dans le vert

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en hausse jeudi, menées par le rebond des services financiers, dans des marchés qui pansent leurs plaies après le choc du "Brexit" et retrouvent l'appétit pour le risque grâce à des indicateurs économiques américains meilleurs que prévu.

Les investisseurs s'appuient aussi sur l'espoir que les banques centrales, Banque d'Angleterre en tête, assouplissent encore leur politique monétaire pour atténuer le choc du vote pour la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

Après trois séances de baisse d'affilée, à Paris, l'indice CAC 40 a gagné 0,8% (32,55 points) à 4.117,85 points. Le Footsie britannique a pris 1,09% et le Dax allemand 0,49%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a progressé de 0,68% et le FTSEurofirst 300 de 0,96%.

Wall Street était quasiment sans changement au moment de la clôture européenne, freinée par la baisse des cours du pétrole.

Le secteur privé aux Etats-Unis a créé 172.000 emplois en juin, un chiffre supérieur aux attentes, selon l'enquête mensuelle publiée par ADP, spécialiste de l'externalisation de la gestion des ressources humaines.

De surcroît, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont diminué de manière inattendue la semaine dernière.

Les investisseurs attendent désormais la publication vendredi du rapport sur l'emploi en juin aux Etats-Unis. Les économistes attendent 175.000 créations d'emplois le mois dernier.

Aux valeurs, Danone a pris 1,88% après avoir annoncé le rachat du groupe américain WhiteWave Foods Company pour une valeur d'entreprise d'environ 12,5 milliards de dollars (11,3 milliards d'euros) qui lui permettra de doubler la taille de son activité aux Etats-Unis et de se renforcer significativement dans les produits bio.

Associated British Foods a gagné 8,89% après avoir confirmé les projets de développement de sa chaîne d'habillement à bas coûts Primark en Europe et aux Etats-Unis et s'être montré optimiste sur la poursuite de sa croissance malgré l'incertitude créée par le Brexit.

Les rendements des obligations du Trésor américain, qui ont touché des plus bas record cette semaine, se redressent un peu avec les bons indicateurs sur l'emploi, tandis qu'en Europe, l'Italie a mené le mouvement de hausse des rendements de la dette souveraine des obligations du sud de l'Europe, face à la montée en puissance du M5S et aux inquiétudes sur la dette du secteur bancaire.

Fort de ses succès aux élections municipales de juin, le Mouvement Cinq étoiles (M5S), hostile à la classe politique traditionnelle, est désormais le parti le plus populaire d'Italie et parviendrait sans mal au pouvoir si des élections législatives se tenaient maintenant, selon trois sondages publiés cette semaine.

Le rendement des titres à 10 ans italiens est en hausse d'un point de base à 1,75%, après être tombé à 1,20%. Le Bund allemand de référence reprend également un petit point de base, à -1,167%, peu sensible au compte-rendu de la réunion du 2 juin de la Banque centrale européenne.

Sur le marché des changes, l'indice du dollar contre les devises des principaux partenaires commerciaux des Etats-Unis recule dans l'anticipation d'un bon rapport sur l'emploi aux Etats-Unis vendredi. Au lendemain d'un nouveau plus bas de 31 ans à 1,2796 dollar en séance, la livre sterling se traite autur de 1,2925 dollar, après être un temps repassée au-dessus du seuil de 1,30 dollar.

Le pétrole rechute de 3% à la suite de l'annonce d'une baisse plus faible que prévu des stocks de brut aux Etats-Unis.

(Juliette Rouillon pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant