Les Bourses européennes finissent dans le vert

le , mis à jour à 18:35
0
CLÔTURE DANS LE VERT DES BOURSES EUROPÉENNES
CLÔTURE DANS LE VERT DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé vendredi à la hausse après avoir entendu la présidente de la Réserve fédérale dire que le climat économique favorisait de plus en plus un resserrement monétaire aux Etats-Unis, mais sans donner d'éléments clairs sur le calendrier d'évolution des taux d'intérêt.

Longtemps hésitants, les indices ont choisi de s'aventurer dans le vert après les propos de Janet Yellen affirmant que les arguments en faveur d'un relèvement des taux s'étaient renforcés ces derniers mois en raison de l'amélioration de la situation du marché de l'emploi et des anticipations d'une croissance économique modérée.

À Paris, le CAC 40 a pris 0,8% (+35,26 points) à 4.441,87 points et gagne 0,94% sur la semaine. À Francfort, le Dax a avancé de 0,55% tandis qu'à Londres, le FTSE progressait de 0,31%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 et l'EuroStoxx 50 de la zone euro ont gagné respectivement 0,59% et 0,76%.

Les marchés continuent de penser majoritairement que les taux ne bougeront pas avant décembre mais l'hypothèse d'un relèvement en septembre ne peut être totalement écartée après les propos récents de certains responsables de la Fed et le discours que vient de tenir Janet Yellen, font valoir des analystes.

Wall Street a d'abord salué les propos de la présidente de la Fed mais les indices ont ensuite effacé leurs pertes pour évoluer sans tendance claire à l'heure de la clôture en Europe.

Sur le marché des changes, le dollar progresse de 0,33% face à un panier de devises de référence dont l'euro, qui fléchit à 1,1237 dollar.

L'importance donnée à l'intervention de Janet Yellen a partiellement occulté la plupart des autres facteurs susceptibles d'influencer la tendance en Europe, comme la hausse du moral des ménages allemands soulignée par l'enquête mensuelle de l'institut GfK.

Aux valeurs et contre la tendance, Vivendi a perdu 1,73%, la plus forte baisse du CAC comme de l'EuroStoxx 50, au lendemain de ses résultats semestriels, marqués par le creusement des pertes de Canal+ France.

A Milan, Mediaset a perdu 0,5%, la présentation des comptes du groupe français ayant été l'occasion d'une nouvelle passe d'armes à distance sur leur projet d'alliance, remis en cause par Vivendi.

A la hausse, Gemalto a pris 6,51%, la deuxième plus forte progression de l'indice paneuropéen Stoxx 600, après la confirmation de ses objectifs pour 2016 et 2017.

Le secteur des ressources de base se distingue, son indice de référence Stoxx progressant de 2,4% avec la hausse des cours du cuivre et du zinc. Glencore et BHP Billiton gagnent autour de 3%.

Le marché pétrolier s'est dans un premier temps replié, le scénario d'un accord entre pays producteurs pour limiter l'offre mondiale semblant une nouvelle fois remis en question par les dernières déclarations du ministre saoudien de l'Energie.

Les cours sont ensuite repartis à la hausse sur un marché toujours très volatil après des informations faisant état de tir yéménites sur des installations pétrolières en Arabie saoudite.

(Patrick Vignal pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant