Les Bourses européennes finissent dans le rouge

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé mercredi en baisse, freinées par le recul des matières premières malgré la hausse des valeurs bancaires.

À Paris, le CAC 40 a perdu 0,43% (19,27 points) à 4.438,22 points. Le Footsie britannique a cédé 0,58% et le Dax allemand 0,61% tandis que l'indice EuroStoxx 50 a abandonné 0,25% et le FTSEurofirst 300 0,28%.

Les Bourses européennes ont ainsi réalisé un mois d'août sans relief, avec un recul de 0,04% pour le CAC 40 et un gain de 0,44% pour le FTSEurofirst 300.

Wall Street, elle aussi pénalisée par la chute de plus de 2% des cours du pétrole, était également orientée à la baisse au moment de la clôture en Europe, d'autant que l'attentisme prévaut aux Etats-Unis avant la publication vendredi des chiffres de l'emploi du mois d'août, susceptibles de donner des indications sur le calendrier de relèvement des taux de la Réserve fédérale.

En Europe, le secteur des ressources de base a perdu 2,79% et celui de l'énergie 1,37% alors que les cours du pétrole reculent dans le sillage d'une augmentation plus forte que prévu des stocks de brut aux Etats-Unis.

Le secteur bancaire (+1,71%) a en revanche été porté par la perspective d'une hausse de taux aux Etats-Unis et par les déclarations du patron de Deutsche Bank, John Cryan, prônant plus de fusions entre banques européennes.

Deutsche Bank a elle-même pris 2,52% et sa compatriote Commerzbank 3,38% alors que, selon une source informée des discussions, des dirigeants de ces établissements ont parlé ce mois-ci d'un projet de fusion entre les deux principales banques allemandes.

Du côté des télécoms, SFR Group, Altice, tous deux dopés par des recommandations de courtiers, et Iliad, soutenu par ses résultats semestriels, signent parmi les plus fortes hausses du FTSEurofirst 300 avec des gains respectifs de 5,58%, 4,74% et 4,14%.

Sur le marché des changes, le dollar reste à des plus hauts de trois semaines face à l'euro, sous 1,1150 dollar.

(Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant