Les Bourses européennes évoluent en ordre dispersé à mi-séance

le
0
LA BOURSE DE PARIS DANS LE VERT À LA MI-SÉANCE
LA BOURSE DE PARIS DANS LE VERT À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes évoluent en ordre dispersé à mi-séance mercredi et Wall Street est attendue en légère hausse, les investisseurs digérant plusieurs publications de résultats d'entreprise tout en restant prudents avant les décisions monétaires de la Réserve fédérale américaine (Fed) et de la Banque centrale européenne (BCE).

À Paris, le CAC 40 progresse de 0,39% à 3.304,56 points vers 10h45 GMT. À Francfort, le Dax recule de 0,11% et à Londres, le FTSE gagne 0,75%. L'indice paneuropéen Eurostoxx50 avance de 0,08%.

La Fed rendra sa décision de politique monétaire ce soir, suivie le lendemain par la BCE. La semaine dernière, le président de la BCE, Mario Draghi, a suscité de vives attentes en déclarant que l'institution monétaire était "prête à faire tout ce qu'il faudra pour préserver l'euro", alimentant ainsi les espoirs d'une relance du programme de rachats d'actifs de la BCE pour faire baisser les coûts d'emprunt de l'Espagne et de l'Italie.

Toutefois, la prudence reste de mise, beaucoup estimant que les éventuelles décisions des banques centrales pourraient ne pas être au niveau des attentes. "La crédibilité de Mario Draghi est vraiment en jeu cette fois, et la banque centrale va devoir fournir des mesures fortes", a commenté David Thebault, chez Global Equities.

D'autant plus que les perspectives de croissance en zone euro restent moroses. Le secteur manufacturier de la région a subi son onzième mois consécutif de contraction en juillet, sous le coup d'une chute de la production et des nouvelles commandes.

En Chine, le ralentissement industriel s'est également accentué en juillet, avec un indice PMI officiel à un plus bas de huit mois.

Dans ce contexte, les valeurs les plus cycliques, comme l'automobile (-1,75%, plus forte baisse sectorielle) sont délaissées. Le constructeur allemand BMW chute de 2,67% après la publication de ses résultats trimestriels.

A contrario, Schneider Electric (+3,18%) réalise une des meilleures performances des valeurs de l'Eurostoxx 50, dopé par ses résultats semestriels. Dans le même temps, Nokia s'envole de 8,9% sur des rumeurs d'intérêt de Lenovo.

L'optimisme prudent des investisseurs se retrouve aussi sur le marché des changes, l'euro progressant face au billet vert à plus de 1,23 dollar. Le future sur le Bund s'affichait en baisse tandis que le baril de Brent évoluait au-dessus des 105 dollars.

Blandine Hénault pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant