Les Bourses européennes en recul dans les premiers échanges

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES EN RECUL À L?OUVERTURE
LES BOURSES EUROPÉENNES EN RECUL À L?OUVERTURE

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont en baisse dans les premiers échanges mercredi, les investisseurs prenant une partie de leurs gains après un plus haut de quatre mois dans l'attente d'une plus grande visibilité sur ce que pourraient faire les banques centrales.

Vers 10h00 à Paris, le CAC 40 cédait 0,54% (-18,78 points) à 3.431,49 points. À Francfort, le Dax reculait de 0,42% et à Londres, le FTSE 0,57%. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 se repliait de 0,38%.

Les pertes des Bourses européennes pourraient être accentuées par l'étroitesse des échanges en ce jour férié du 15 août dans certains pays. Et elles devraient rester limitées par les espoirs persistants d'une intervention des banques centrales mondiales, renforcés en ce qui concerne l'Europe par des indicateurs mitigés sur la croissance en zone euro.

Cette perspective d'une action de la Banque centrale européenne (BCE), de la Réserve fédérale ou encore de la Banque populaire de Chine est le principal facteur de hausse des marchés actions mondiaux depuis plusieurs semaines.

"On restera sur des chemins de traverse jusqu'à ce qu'il se passe quelque chose de fracassant, comme par exemple l'Espagne qui demande une aide. Si Madrid franchit effectivement le pas, ce sera négatif dans un premier temps puis positif parce que la BCE aura toutes les cartes en main pour intervenir", a dit Justin Haque, courtier chez Hobart Capital Markets.

L'action Standard Chartered avançait de 2,92% après un accord à l'amiable avec les autorités américaines dans un dossier iranien qui faisait peser une menace sur la licence bancaire à New York de l'établissement britannique.

Le titre Carlsberg perdait 0,49% à la suite de l'annonce de résultats trimestriels inférieurs aux attentes.

Sur le marché des changés, l'euro est stable par rapport au dollar qui, de son côté, évolue à un plus haut d'un mois face au yen à la suite de la bonne tenue des ventes au détail aux Etats-Unis en juillet.

Le Brent de la mer du Nord est en léger repli après une diminution des tensions au Moyen-Orient, le secrétaire américain à la Défense Leon Panetta ayant déclaré mardi qu'il ne pensait pas qu'Israël ait pris une décision concernant une éventuelle attaque sur l'Iran.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant