Les Bourses européennes en recul dans les premiers échanges

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES DANS LE ROUGE DANS LES PREMIERS ÉCHANGES
LES BOURSES EUROPÉENNES DANS LE ROUGE DANS LES PREMIERS ÉCHANGES

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse vendredi, après cinq séances consécutives de hausse, des données macro-économiques chinoises inférieures aux attentes incitant les investisseurs à la prudence.

Le mois dernier, les exportations de la Chine ont ainsi progressé de 1% alors que les économistes interrogés par Reuters avaient anticipé une hausse de 8,6%. Les livraisons vers l'Europe ont chuté de plus de 16% en juillet.

Le recul des places boursières européennes devrait toutefois être limité par des espoirs renouvelés d'intervention de la banque centrale chinoise, confrontée à une série en cours d'indicateurs macro-économiques en-deçà des attentes.

À Paris, le CAC 40 cède 0,5% (-17,28 points) à 3.439,43 points vers 09h20. Au même moment à Francfort, le Dax recule de 0,44% et à Londres, le FTSE abandonne 0,18%. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 perd 0,57%.

Jeudi, les places européennes avaient terminé à un niveau proche de leur plus haut de 2012.

"En ce moment, je recommenderais la prudence concernant des achats", a dit François Savary, chargé des investissements chez Reyl.

A contre-tendance, l'action ThyssenKrupp gagnait 3,45% à 16,19 euros après que le premier sidérurgiste allemand confirmé vendredi ses objectifs annuels après avoir fait état pour le troisième trimestre de son exercice en cours d'une baisse moins marquée que prévu de son bénéfice opérationnel, sa division industrielle ayant en partie compensé une baisse de la demande pour l'acier.

L'euro restait sous pression dans les premiers échanges en Europe tandis que le dollar australien pâtit des données chinoises, qui pèsent d'ailleurs également sur les cours du pétrole, la Chine étant le premier consommateur mondial de brut.

Sur le marché obligataire, les futures sur Bund progressaient, évoluant souvent inversement par rapport aux Bourses.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant