Les Bourses européennes en recul à l'ouverture

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES EN BAISSE DANS LES PREMIERS ÉCHANGES
LES BOURSES EUROPÉENNES EN BAISSE DANS LES PREMIERS ÉCHANGES

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse jeudi et marquent une pause dans leur mouvement de hausse entamé il y a trois semaines, même si les analystes n'attendent pas un repli trop marqué, alors que les volumes sont par ailleurs réduits par la fermeture des Bourses en Suisse, en Autriche et en Scandinavie, où la journée est fériée.

"Nous en sommes au point où les marchés envisagent de se retourner", explique Chris Weston, courtier chez IG. "Tout le monde est d'humeur assez optimiste en ce moment, ce qui devrait donc limiter pour le moment le repli à 2 ou 3%."

À Paris, le CAC 40 perdait 0,94% (-37,11 points) à 3.919,17 points vers 09h20. À Francfort, le Dax cédait 0,20% et à Londres, le FTSE reculait de 0,04%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 perdait 0,60%.

Les investisseurs surveilleront le déroulement d'une adjudication d'obligations en Espagne et les décisions de politique monétaire de la Banque d'Angleterre, qui devrait laisser inchangés son taux directeur comme le montant de ses achats d'actifs.

Contre la tendance, l'action Repsol gagne 1,76% à 18,52 euros, plus forte hausse de l'Eurostoxx 50, après avoir publié une hausse supérieure aux attentes de 47% de son bénéfice net ajusté au premier trimestre, et tire vers le haut l'indice des valeurs pétrolières, qui prend 0,23%.

A la Bourse de Shanghai, le SSE Composite a fini en baisse de 0,58% après l'annonce d'une inflation chinoise légèrement supérieure aux attentes en avril, à 2,4% en rythme annuel.

La Bourse de Tokyo a fini en baisse, le Nikkei perdant 0,66%, après avoir atteint la veille son plus haut niveau depuis près de cinq ans. Les investisseurs ont procédé à des prises de bénéfices qui ont retourné la tendance à la hausse, observée par les marchés japonais pendant la plus grande partie de la séance.

Sur le marché des changes, l'euro, qui s'est renforcé mercredi à la suite de l'annonce mercredi d'une hausse inattendue de la production industrielle allemande, perd un peu de terrain mais reste à un niveau élevé, autour de 1,3150 dollar.

Sur le marché obligataire, les futures sur le Bund allemand, sont stables, un peu au-dessus de 146, dans l'attente d'une adjudication espagnole d'obligations à trois, cinq et treize ans, qui devrait générer une forte demande.

Le baril de Brent se replie juste en-dessous de 104 dollars, au lendemain de l'annonce d'une hausse inférieure aux attentes des stocks américains de pétrole brut, mais reste soutenu par la série de statistiques encourageantes venues dans la semaine des Etats-Unis, de Chine et d'Allemagne.

Julien Dury pour le service français, édité par Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant