Les Bourses européennes en ordre dispersé à la mi-séance

le
0
LES MARCHÉS EUROPÉENS EN ORDRE DISPERSÉ À LA MI-SÉANCE
LES MARCHÉS EUROPÉENS EN ORDRE DISPERSÉ À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes évoluaient en ordre dispersé lundi vers la mi-séance, non loin de leurs plus hauts de cinq ans atteints vendredi à la faveur du sentiment que la Réserve fédérale américaine prendra son temps avant de commencer à dénouer son programme de soutien à l'économie.

Et les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en infime hausse après que le S&P 500 a inscrit vendredi un deuxième record de clôture d'affilée.

À Paris, le CAC 40 perdait 0,29% (-12,47 points) à 4.273,56 points vers 10h40 GMT. À Francfort, le Dax cédait 0,12% tandis qu'à Londres, le FTSE prenait 0,24%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 se repliait de 0,33%.

Les investisseurs se préparent à digérer une batterie d'indicateurs macro-économiques américains dans les jours à venir en raison du retard accumulé dans la publication de ces statistiques pendant le "shutdown" de l'Etat fédéral américain.

Ces chiffres, dont au premier chef le rapport mensuel sur l'emploi, permettront, ou non, de conforter les investisseurs dans leur conviction qu'une diminution du "QE3" n'est pas pour tout de suite.

Après la bataille budgétaire à Washington qui a mené l'Amérique au bord du précipice, la Fed pourrait devoir attendre début 2014 pour constater une vigueur suffisante de l'économie lui permettant de commencer à réduire ses rachats d'obligations du Trésor, selon des économistes.

"(...) il y a eu un accord (sur la dette américaine) et nous avons atteint de nouveaux pics, mais nous pensons toujours qu'un 'rally' de fin d'année est d'actualité", a déclaré Peter Garnry, analyste chez Saxo Bank.

Plusieurs poids lourds de la cote soutiennent le marché après la publication de leurs résultats trimestriels, dont Philips (+6,51%) et SAP (+6,71%), de loin les deux plus fortes hausses de l'indice Euro Stoxx 50.

D'autres entreprises, comme AkzoNobel (+8,81%) et Mobistar (+3,66%), viennent renforcer l'impression que la saison des résultats européenne a bien commencé.

Même si un peu moins de 10% des entreprises européennes ont déjà publié des chiffres trimestriels, les résultats affichés ont été en moyenne supérieurs de 3,3% aux attentes contre des données conformes aux attentes aux Etats-Unis, selon Thomson Reuters StarMine.

Le dollar évoluait en légère hausse face au yen et au franc suisse, certains intervenants de marché pariant sur des chiffres de l'emploi du mois de septembre, au programme de mardi, supérieurs aux attentes. Mais, face à un panier de devises internationales comprenant également l'euro et la livre britannique, le billet vert restait proche d'un creux de huit mois.

Sur le marché pétrolier, les cours du brut se repliaient, dans l'anticipation de données montrant une augmentation de l'offre aux Etats-Unis. Le brut léger américain est passé sous la barre des 100 dollars le baril sous la première fois depuis juillet mais remontait sur ce seuil à mi-séance.

A l'image des Bourses, le marché obligataire ne bougeait guère, adoptant également une position attentiste avant le déluge de statistiques américaines.

Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant