Les Bourses européennes en ordre dispersé à la mi-séance

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES SANS DIRECTION CLAIRE À LA MI-SÉANCE
LES BOURSES EUROPÉENNES SANS DIRECTION CLAIRE À LA MI-SÉANCE

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes manquent de direction claire jeudi à mi-séance, dans des marchés creux en ce long week-end de l'Ascension, malgré quelques bonnes surprises au niveau des résultats trimestriels, dont ceux de BT et Repsol.

À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,12% à 4.3183 points vers 12h35. À Francfort, le Dax gagne 0,13% et à Londres, le FTSE cède 0,1%. L'EuroStoxx 50 de la zone euro est stable (+0,02%) et l'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 reprend timidement 0,14% après avoir perdu 1,2% la veille, à son plus bas niveau de clôture en près d'un mois.

L'Eurofirst a perdu 10% depuis le début de l'année, affecté, comme le reste des marchés, par les inquiétudes sur la croissance en Chine et l'incertitude sur le calendrier des prochains relèvements de taux aux Etats-Unis.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de plus de 0,2% après les inscriptions au chômage prévues à 14h30.

En Europe, le secteur de l'énergie (+0,65%) surperforme le marché alors que les cours du pétrole rebondissent et que les résultats trimestriels de Repsol sont bien accueillis par les investisseurs.

Le groupe pétrolier espagnol (+4,8%) soutient la tendance après avoir annoncé un bénéfice net trimestriel supérieur aux attentes grâce à une baisse des coûts d'exploration et de production et à une solide performance de son activité raffinage malgré le recul des cours du pétrole.

BT grimpe de 3,4% après avoir publié ses résultats et annoncé son intention d'investir six milliards de livres (7,59 milliards d'euros) pour développer son réseau haut débit et 4G mobile sur trois ans.

A Paris, Société générale (-1,59%) et Legrand (-1,96%), plus fortes baisses du CAC 40, sont victimes de prises de profits après leurs gains de la veille suite à des résultats trimestriels meilleurs que prévu.

A Copenhague, A.P.Moller-Maersk (5,7%) poursuit sa hausse au lendemain de la publication de résultats supérieurs aux attentes, marqués par le retour à la rentabilité dans le transport de conteneurs avec une reprise des volumes. Le titre affiche la plus forte hausse de l'EuroFirst 300.

Le baril de Brent prend 1,6% à ce stade après trois séances de baisse, les incendies au Canada dans la région des sables bitumineux et les tensions en Libye pouvant freiner la production mondiale.

Sur le marché des changes, le yen faiblit pour son troisième jour d'affilée tout en restant près d'un pic de 18 mois, les cambistes n'étant toujours pas convaincus de la volonté du Japon d'intervenir pour freiner la hausse de la devise.

(Sudip Kar-Gupta, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant