Les Bourses européennes en ordre dispersé à la clôture

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé sans tendance bien affirmée lundi, n'ayant pu compter sur Wall Street pour leur donner de l'inspiration, la place américaine étant fermée pour le Labor Day.

Avant cela, elles étaient pour la plupart en légère hausse, portées surtout par le secteur du pétrole qui a bénéficié d'une montée des cours du brut après l'annonce d'une coopération entre la Russie et l'Arabie saoudite sur le marché pétrolier, coopération pouvant conduire éventuellement à un encadrement de la production.

L'indice européen du pétrole et du gaz a gagné 0,95%, meilleur gain sectoriel de la journée.

Les Bourses européennes avaient également joui en début de séance de l'effet positif prolongé au-delà du week-end d'une statistique de l'emploi américaine insuffisante pour justifier à coup sûr, de l'avis des traders, une hausse des taux dès ce mois-ci.

Mais une croissance du secteur privé de la zone euro tombée le mois dernier à son rythme le plus faible depuis le début de l'année dernière a assombri l'humeur des participants.

À Paris, le CAC 40 a perdu 0,02% à 4.541,08 points. Le Footsie britannique a cédé 0,22%, affecté par le recul prononcé de quelques valeurs bancaires telles que Royal Bank of Scotland (-3,5%) et Lloyds Banking Group (-2,1%), victimes d'un abaissement de recommandation, et le Dax allemand a laissé 0,11%.

L'indice EuroStoxx 50 finit en retrait de 0,07% et le FTSEurofirst 300 a avancé de 0,13%.

Aux valeurs, SFR a fini sur un gain de 6%, meilleure hausse de l'indice FTSEurofirst 300, Altice ayant annoncé lundi un projet d'offre sur le solde de l'opérateur télécoms afin de simplifier sa structure et d'entamer une nouvelle phase industrielle du développement autour des métiers de l'accès, des contenus et de la publicité.

Altice termine inchangée alors que le titre avait monté durant la séance, Bryan Garnier conservant sa recommandation d'achat sur l'action car l'opération serait susceptible d'avoir un impact positif sur le bénéfice par action l'an prochain.

Bonne hausse également pour le concepteur de logiciels suisse Temenos (+7,6%), la plus forte de l'indice Stoxx 600, grâce à Credit Suisse qui est passé de "neutre" à "surperformer" sur le titre.

A l'inverse, Vonovia cède 2,2% après que le groupe immobilier allemand a annoncé lundi l'acquisition de l'autrichien Conwert pour 2,9 milliards d'euros, dette comprise, dans le cadre d'une offre d'achat amicale.

Conwert a pris de son côté 5,2%, à son meilleur niveau depuis plus de neuf ans.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant