Les Bourses européennes en net rebond dans les premiers échanges

le
0
Les Bourses européennes en net rebond dans les premiers échanges
Les Bourses européennes en net rebond dans les premiers échanges

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes rebondissent nettement mardi dans les premiers échanges, au lendemain d'une séance de forte chute qui les avait ramenées à un plus bas de trois mois.

Des indicateurs économiques confirmant l'accentuation du ralentissement de l'activité en zone euro et les incertitudes politiques en France et aux Pays-Bas menacent toutefois d'attiser la crise des dettes souveraines en zone euro.

À Paris, le CAC 40 progresse de 0,90% (28,05 points) à 3126,42 points. À Francfort, le Dax gagne 0,97% et à Londres, le FTSE prend 0,49%. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 avance de 0,69%.

Aux valeurs, MICHELIN, un temps réservé à la baisse, avance de près de 5,40% et affiche la meilleure performance du CAC 40 au lendemain de la publication de son chiffre d'affaires pour le premier trimestre montrant une baisse des volumes de ventes compensée par une hausse des prix.

STMICROELECTRONICS avance de plus de 1,90% en dépit de l'annonce d'une perte au premier trimestre imputée au recul de ses ventes dans le segment des produits pour téléphones portables et à l'impact d'une décision de justice.

ESSILOR progresse de près de 2,70% après l'annonce d'une forte croissance organique sur les trois premiers mis de l'année.

NOVARTIS recule de 0,70% après avoir confirmé s'attendre à une légère dégradation de sa rentabilité cette année à l'issue d'un premier trimestre affecté par une interruption de production sur un de ses sites aux Etats-Unis et un effet de base défavorable pour sa filiale Sandoz.

Sur le marché des changes, l'euro se redresse légèrement repassant au-dessus de 1,3160 dollar mais reste en retrait par rapport à un plus haut de deux semaines atteint vendredi à 1,3225. De nombreux cambistes s'attendent à ce que la monnaie unique évolue dans une fourchette comprise en 1,300 dollar et 1,3300 dollar, alors que les inquiétudes sur les dettes souveraines de la zone euro et la faible croissance du bloc restent prégnantes.

Bénéficiant de son statut de devise refuge, le yen est repassé sous le seuil de 81 pour un dollar.

En ce qui concerne le marché obligataire, les Bunds étaient en deçà de leurs records atteints lundi, le marché marquant une pause, mais ils restent attrayants dans la mesure où l'incertitude touchant la zone euro affecte maintenant son noyau dur.

Les Pays-Bas, affecté par la démission de leur Premier ministre lundi, doivent adjuger dans la journée pour 1,5 à 2,5 milliards de dette échéance 2014 et 2037. Les analystes estiment que l'adjudication n'étant pas d'un montant très élevé, attirer la demande ne devrait pas présenter de difficultés.

Marc Joanny, édité par Wilfrid Exbrayat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant