Les Bourses européennes en légère hausse à mi-séance

le
0
LÉGÈRE HAUSSE DES BOURSES EUROPÉENNES À LA MI-JOURNÉE
LÉGÈRE HAUSSE DES BOURSES EUROPÉENNES À LA MI-JOURNÉE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes évoluent en légère hausse à mi-séance jeudi et la même tendance est pour l'instant attendue à Wall Street. Mais l'après-midi sera animée par les chiffres des inscriptions au chômage aux Etats-Unis et par la conférence de presse de Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne (BCE), à l'issue de la réunion mensuelle de politique monétaire de l'institution.

Vers 10h45 GMT, l'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 gagne 0,3% et l'EuroStoxx 50 0,55%. A Paris, le CAC 40 - dont l'ouverture a été retardée d'une heure par des problèmes techniques - prend 0,48% à 3.870,47 points. À Francfort, le Dax progresse de 0,34% et à Londres, le FTSE avance de 0,12%.

Parmi les valeurs en vue, Danone prend plus de 3% après une recommandation favorable d'Exane. A la baisse, Barclays abandonne 2,2% suite à l'annonce d'un désengagement partiel du japonais Sumitomo de son capital.

La BCE devrait laisser ses taux d'intérêt inchangés après la baisse d'un quart de point du "refi" décidée le mois dernier, mais ses nouvelles prévisions économiques et les déclarations de Mario Draghi pourraient apporter de nouveaux éléments de réflexion sur l'évolution future de la politique monétaire dans la zone euro.

La Banque d'Angleterre devrait elle aussi opter pour le statu quo à l'issue de la dernière réunion présidée par le gouverneur Mervyn King, qui cèdera son fauteuil à Mark Carney le 1er juillet.

Dans ce contexte, et sauf surprise venant de Francfort ou de Londres, les doutes sur la politique de la Réserve fédérale américaine devraient rester au premier rang des préoccupations des investisseurs et limiter le potentiel de hausse des actions, en attendant les chiffres des inscriptions au chômage à 12h30 GMT et le rapport mensuel sur l'emploi du département du Travail vendredi à la même heure.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en léger rebond après le repli de mercredi, le plus marqué en pourcentage depuis deux mois pour le Dow Jones.

Sur le marché des changes, l'euro a atteint un plus haut de quatre semaines face au dollar américain à 1,3131, bénéficiant de prises de position liées à la réunion de la BCE.

Le billet vert est à la baisse aussi face au yen et cède 0,2% face à un panier de devises de référence.

Le marché obligataire est en légère hausse mais sa progression est limitée par les doutes sur la Fed.

Les cours du pétrole évoluent eux aussi dans une fourchette étroite, le marché étant tiraillé entre la perspective d'une diminution du soutien de la Fed à la demande et l'annonce d'une baisse marquée des stocks de brut américains. Le Brent a toutefois repassé le seuil des 94 dollars.

Marc Angrand pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant