Les Bourses européennes en légère hausse à la mi-séance

le
0
À LA MI-SÉANCE, LES BOURSES EUROPÉENNES DANS LE VERT
À LA MI-SÉANCE, LES BOURSES EUROPÉENNES DANS LE VERT

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes confirment timidement leur hausse jeudi à mi-séance, rompant pour le moment avec une série de quatre séances dans le rouge, au lendemain de la publication du compte rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine.

À Paris, le CAC 40 gagne 0,16% à 4.424,72 points. À Francfort, le Dax progresse de 0,51% et à Londres, le FTSE prend 0,09%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 gagne 0,51% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro 0,22%.

Les futures sur indices laissent pour leur part présager une ouverture de Wall Street hésitante, qui prolongerait la tendance de la veille, en réaction aux "minutes" de la Fed qui, si elle n'exclut pas une hausse des taux à court terme, affirme qu'elle a besoin d'éléments supplémentaires avant de se décider.

Cet attentisme apparent tranche avec les déclarations faites mardi par deux responsables d'antennes locales de la Fed jugeant possible une hausse des taux dès septembre.

Il pèse sur le dollar, qui recule de 0,28% face à un panier de devises de référence, profite à peine à l'or, en hausse pour une quatrième séance d'affilée mais avec un gain minime de 0,04% à 1.348,73 dollars l'once.

La plupart des indices sectoriels sont dans le vert, au premier rang desquels celui des ressources naturelles qui a accru ses gains et progresse de 2,38%.

Aux valeurs, Nestlé, qui a confirmé sa prévision d'une croissance organique cette année "en ligne avec 2015", progresse de 1,08%, alors qu'il était stable dans les premiers échanges.

Kingfisher, auteur d'une bonne performance au deuxième trimestre mais prudent après que les Britanniques eurent décidé en juin de quitter l'Union européenne (UE), avance de 1,6% alors qu'il était pareillement stationnaire en début de séance.

L'assureur néerlandais NN Group accroît ses gains et gagne 7,4%, deuxième plus forte hausse des indices Stoxx 600 et FTSEurofirst 300, la baisse de son bénéfice n'ayant pas été aussi prononcée que certains analystes le craignaient.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant