Les Bourses européennes en légère hausse à la mi-séance

le
0
LÉGÈRE PROGRESSION DES BOURSES EUROPÉENNES À LA MI-JOURNÉE
LÉGÈRE PROGRESSION DES BOURSES EUROPÉENNES À LA MI-JOURNÉE

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes restent orientées en légère hausse mercredi à mi-séance après leur recul de la veille, soutenues - tout comme l'euro - par la signature d'un accord de coalition très attendu en Allemagne et des spéculations de nouvelles mesures de soutien de la Banque centrale européenne (BCE).

Deux mois après la victoire électorale d'Angela Merkel, l'Union chrétienne-démocrate (CDU) a conclu un accord gouvernemental avec le Parti social-démocrate (SPD) en vue d'une 'grande coalition' qui devrait permettre à la chancelière de former avant Noël son troisième gouvernement.

Par ailleurs, la BCE envisage de lancer une nouvelle opération de fourniture de liquidités aux banques de la zone euro réservée aux seuls établissements financiers qui s'engageraient à prêter à l'économie réelle, selon la presse allemande.

Toutefois, le long week-end de Thanksgiving qui démarre jeudi, ainsi que l'attente la semaine prochaine de la réunion de politique monétaire de la BCE et des chiffres de l'emploi au mois de novembre aux Etats-Unis, limitent les gains.

À Paris, l'indice CAC 40 reprend 0,22% à 4.287,10 points vers 12h05 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,25%, retrouvant son niveau record atteint lundi, et à Londres le FTSE progresse de 0,1%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 affiche un gain de 0,38%.

Les futures sur indices signalent une ouverture stable de Wall Street.

Après quatre mois de gains, qui ont porté les grands indices européens à leurs plus hauts niveaux en cinq ans, les actions ont marqué une pause à la fin octobre et font du surplace depuis, freinées par des indicateurs mitigés, des résultats globalement décevants et la perspective de voir la Réserve fédérale américaine réduire rapidement le rythme de ses achats d'obligations.

Aux valeurs à Paris, Vivendi (+1,9%) est en tête des hausses du CAC 40 après que son conseil a entériné le projet de scission.

Accor chute de 4,7%, plus forte baisse de l'indice phare de Paris, après l'annonce d'une réorganisation de ses activités.

Sur le marché des changes, l'euro a avancé vers un pic d'un mois face au dollar, près de 1,36 dollar, et atteint un pic de quatre ans contre le yen, à plus de 138 yens. Le dollar a repris sa hausse face au yen, autour de 101,80.

Le Brent se maintient autour de 111 dollars le baril, soutenu par les tensions sur l'offre en Libye alors que l'hiver arrive, mais les gains sont limités par l'anticipation d'une nouvelle hausse des stocks aux Etats-Unis.

Le marché attend une série d'indicateurs américains cet après-midi, tandis qu'en Asie les investisseurs s'inquiètent du bras de fer entre Pékin d'un côté, Tokyo et Washington de l'autre, au sujet des îles Senkaku/Diaoyu, objet d'un conflit territorial sino-japonais.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant