Les Bourses européennes en léger repli à la mi-séance

le
0
LA BOURSE DE FRANCFORT EN REPLI À LA MI-SÉANCE
LA BOURSE DE FRANCFORT EN REPLI À LA MI-SÉANCE

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes sont en léger repli vendredi à mi-séance, à l'exception de la Bourse de Londres, dans des marchés perturbés par l'envoi de signaux contradictoires concernant les négociations en cours entre la Grèce et ses créanciers.

L'incertitude quant à l'issue de ces négociations décourage les investisseurs de prendre des positions importantes.

"C'est la Grèce et uniquement la Grèce", dit David Madden, analyste de marché chez IG, ajoutant: "Le manque d'éléments dans un sens ou dans l'autre explique la paralysie des traders."

L'annonce en milieu de matinée d'une stagnation du crédit aux entreprises et aux ménages en avril dans la zone euro, malgré le plan massif de rachats d'actifs de la Banque centrale européenne (BCE), a accentué les pertes.

À Paris, le CAC 40 perd 0,42% à 5.115,95 points vers 12h45. À Francfort, le Dax cède 0,4% et à Londres, le FTSE prend 0,2%, soutenu par Associated Britsh Foods.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 recule de 0,33% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,27%.

L'indice Eurofirst a perdu 0,51% depuis le début d'une semaine marquée par une grande incertitude autour de la Grèce, confrontée à une échéance de remboursement au FMI la semaine prochaine. Sur le mois, l'indice reste en progression, de 2,2%.

Quant au CAC 40, il affiche une baisse de 0,51% depuis le début de la semaine et un gain de 1,38% depuis le début du mois.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street près de leur niveau de clôture de jeudi.

Aux valeurs, Associated British Food (+2,44%) affiche l'une des plus fortes hausses du Stoxx 600. Goldman Sachs est passé avant Bourse de "vente" à "achat" sur le titre.

Syngenta gagne 1,1%. Le groupe suisse d'agrochimie consolide ses défenses en vue d'une offre améliorée de rachat de l'américain Monsanto, selon Bloomberg.

A Paris, Soitec perd encore 2,4%, plus forte baisse du SBF 120, après un recul de 3,49% la veille à la suite de l'annonce d'une nouvelle perte au titre de son exercice 2014-2015 clos fin mars.

Le groupe de restauration collective Elior en revanche prend 1,6% après avoir quasiment doublé son bénéfice au premier semestre et confirmé ses objectifs.

Les cours du pétrole sont en hausse d'environ 1% alors que les obligations souveraines allemandes progressent, profitant de leur statut de valeur refuge face aux inquiétudes sur la Grèce.

Les investisseurs attendent une série d'indicateurs américains, dont le PIB (14h30), puis l'indice PMI de l'activité industrielle dans la région de Chicago (15h45) et l'indice de confiance de l'Université du Michigan (16h).

(Francesco Canepa, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant