Les Bourses européennes en léger recul à la mi-séance

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES ÉVOLUENT EN LÉGÈRE BAISSE À LA MI-SÉANCE
LES BOURSES EUROPÉENNES ÉVOLUENT EN LÉGÈRE BAISSE À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes étaient orientées légèrement à la baisse jeudi à la mi-journée, des résultats décevants pour Google et IBM cassant l'élan du rebond enregistré la veille.

Des inquiétudes sur les taux de change, un euro fort pesant sur les résultats de nombreuses sociétés et la tension grandissante en Ukraine influent sur des marchés peu actifs à l'approche du week-end de Pâques.

Le CAC 40 parisien perdait 3,67 points soit -0,08% vers 12h00, le Dax allemand reculant de 0,15% et le FTSE britannique de 0,26%. Les indices paneuropéens reflétaient la tendance générale avec -0,29% pour l'Eurofirst 300 et -0,34% pour l'Eurostoxx 50.

L'appétit des investisseurs est limité en outre par l'avertissement du spécialiste allemand de logiciels d'entreprises SAP qui a dit craindre une accentuation des effets de change négatifs au deuxième trimestre en raison de la vigueur de l'euro. SAP perdait 3,29% à la mi-journée, l'un des plus fortes baisse de l'indice Eurofirst 30.

L'Ukraine occupe toujours les esprits alors que la confusion règne sur le terrain et que se tient jeudi à Genève une réunion des ministres des Affaires étrangères de la Russie, de l'Ukraine, des Etats-Unis et de l'Union européenne dont personne n'espère pas grand-chose.

Aux valeurs, les alcools et spiritueux sont en première ligne après l'annonce de la chute de leurs ventes sur le marché chinois par le géant britannique Diageo et son concurrent français Rémy Cointreau.

Diageo perdait un peu plus de 4% en milieu de journée et Rémy Cointreau près de 3% après avoir chuté jusqu'à -6% dans les premiers échanges. Pernod Ricard plongeait de 3,6%, la plus forte baisse du CAC 40.

Publicis, qui a fait état jeudi d'un net rebond de la croissance de son chiffre d'affaires et d'une amorce de reprise en Europe, prenait 2% vers midi, la plus forte hausse du CAC 40 derrière Alcatel (+3,6%).

La plus forte baisse de l'indice Eurofirst 300 était pour le groupe chimique néerlandais AkzoNobel, qui perdait 6% après avoir fait état de profits inférieurs aux attentes au premier trimestre en raison d'effets de change négatifs.

Les investisseurs américains attendent jeudi deux indicateurs dont ils espèrent qu'ils confirmeront la reprise de l'économie américaine: le chiffre des inscriptions au chômage (12h30 GMT) et l'indice de la Réserve fédérale de Philadelphie mesurant l'activité manufacturière (14h00 GMT).

Le dollar et le rendement des bons du Trésor américains sont stables au lendemain des déclarations de Janet Yellen, la présidente de la Réserve fédérale, qui a prédit mercredi le retour au plein emploi aux Etats-Unis tout en écartant une remontée des taux d'intérêt dans un avenir proche.

L'euro était quasiment stable face au dollar, autour de 1,3841 dollars.

Sur le front du pétrole, le Brent s'approchait des 110 dollars le baril en raison notamment de l'évolution de la situation en Ukraine.

(Patrick Vignal pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant