Les Bourses européennes en léger recul à l'ouverture

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES EN LÉGÈRE BAISSE DANS LES PREMIERS ÉCHANGES
LES BOURSES EUROPÉENNES EN LÉGÈRE BAISSE DANS LES PREMIERS ÉCHANGES

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en légère baisse vendredi, les investisseurs jouant la carte de la prudence avant les chiffres de l'emploi américain.

Ces derniers, publiés à 12h30 GMT, seront d'autant plus suivis que les inscriptions au chômage ont enregistré leur plus forte en quatre mois durant la semaine au 30 mars.

"Les indices boursiers européens sont désormais assez fragiles après les dernières turbulences et ils tendent à réagir plus fortement à des informations négatives que les autres marchés", explique Guillaume Dumans, co-directeur de 2Bremans à Paris.

Par ailleurs, la Banque centrale européenne (BCE) a annoncé jeudi qu'elle maintiendrait son taux de refinancement à 0,75% -niveau le plus élevé des grandes banques centrales internationales- tout en se tenant prête à baisser ses taux si cela s'avérait nécessaire.

À Paris, le CAC 40 perd 0,05% (1,71 points) à 3.724,05 points vers 09h30. Au même moment à Francfort, le Dax recule de 0,05% et à Londres, le FTSE est en baisse de 0,41%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 gagne 0,19%.

Aux valeurs, Alstom (+1,96%) enregistre la plus forte hausse de l'indice parisien, après avoir enregistré un contrat d'une valeur de 750 millions d'euros pour fournir les équipements d'une centrale à vapeur et d'une usine de dessalement d'eau de mer en Arabie saoudite.

La première compagnie aérienne allemande, Lufthansa, chute de 3,92%, la plus forte baisse de l'EuroFirst 300, sa concurrente Air Berlin ayant annoncé une baisse du nombre de ses passagers transportés de 8% en mars en base annuelle.

Sur le marché des changes, le yen poursuit sa hausse face au dollar et à l'euro, après avoir atteint vendredi son plus bas en trois ans et demi contre la monnaie américaine, en raison des annonces de la BoJ la veille, relatives à un assouplissement spectaculaire de sa politique monétaire.

L'euro est reparti à la baisse face à la monnaie américaine et évolue autour de 1,29 dollar.

Sur le marché obligataire, les futures sur le Bund allemand ont débuté la journée à l'équilibre, tandis que le rendement de l'OAT française à 10 ans est tombé à un plus bas record de 1,81%, les investisseurs privilégiant des actifs aux rendements plus élevés alors que ceux des Bunds se rapprochent de plus bas sans précédent.

Le baril de Brent est stable à plus de 106 dollars, après avoir touché un plus bas de cinq mois de 105,29 dollars la séance précédente, en raison des doutes concernant la vigueur de la reprise de l'économie américaine.

Le Brent est toutefois bien parti pour accuser une perte de plus de 3% sur l'ensemble de la semaine.

Constance De Cambiaire pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant