Les Bourses européennes en léger recul à l'ouverture

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES EN LÉGER RECUL À L'OUVERTURE
LES BOURSES EUROPÉENNES EN LÉGER RECUL À L'OUVERTURE

(Reuters) - Les principales Bourses européennes perdent un peu de terrain en ouverture vendredi, mais les indices pourraient retrouver leurs niveaux d'il y a deux semaines si les chiffres de créations d'emplois aux Etats-Unis, qui doivent être publiés cet après-midi, sont jugés rassurants.

Les investisseurs attendent 125.000 créations d'emplois et un taux de chômage en légère hausse en octobre, à 7,9% contre 7,8% en septembre. La publication la veille d'une enquête ADP montrant une amélioration du marché de l'emploi dans le secteur privé limite le risque d'une déception.

"Cela pourrait être un élément déclencheur", dit Petra Kerssenbrock, analyste à Commerzbank.

Mais au-delà des chiffres de l'emploi, la tendance sur les marchés sera rapidement déterminée par l'issue de l'élection présidentielle du 6 novembre.

À Paris, l'indice CAC 40 cède 0,16% à 3.470,00 points vers 8h30 GMT. À Francfort, le Dax est stable (-0,02%) et à Londres, le FTSE perd 0,21%. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 est stable, avec un gain de 0,01%.

L'indice automobile prend 0,57%, plus forte hausse sectorielle en Europe, après les immatriculations en France, pourtant en recul de 7,8% en octobre.

Aux valeurs, Beiersdorf s'envole de 6,5% à Francfort, après la publication de ses résultats et le relèvement de ses prévisions de ventes annuelles.

A contrario, Alcatel-Lucent chute de 5,7% à Paris, l'équipementier télécoms ayant annoncé une nouvelle perte d'exploitation au troisième trimestre.

Deutsche Telekom perd 2,8% après avoir annoncé qu'il songeait à réduire fortement son dividende dès 2013 dans une proportion qui pourrait atteindre un tiers, rapporte vendredi le quotidien financier Handelsbtatt qui cite des sources proches du directoire.

L'euro poursuit le recul entamé la veille et se traite autour de 1,29 dollar, toujours affecté par une décision du Conseil d'Etat grec estimant que le projet de relèvement de l'âge de la retraite, réclamé par les bailleurs de fonds internationaux d'Athènes, pourrait être inconstitutionnel.

Sur le front du pétrole, le baril de Brent recule sous la barre des 108 dollars en attendant les chiffres de l'emploi américains.

Juliette Rouillon pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant