Les Bourses européennes en hausse sauf Paris, affectée par BNP

le
1
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT EN LÉGÈRE EN HAUSSE, SAUF PARIS
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT EN LÉGÈRE EN HAUSSE, SAUF PARIS

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont ouvert en légère hausse lundi, à l'exception de Paris encore plombée par BNP Paribas, portées par un bon indicateur d'activité en Chine, et l'euro reste sous pression en attendant des baisses de taux de la Banque centrale européenne lors de sa réunion de politique monétaire de jeudi.

À Paris, l'indice CAC 40 cède 0,03% à 5.518,20 points vers 9h30. À Francfort, le Dax reprend 0,31% et à Londres, le FTSE 0,18%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 0,13% et le FTSEurofirst 300 progresse de 0,26%.

L'activité manufacturière a atteint en Chine un plus haut de cinq mois en mai, nouveau signe de stabilisation. L'indice des directeurs d'achats (PMI) est ressorti à 50,8 en mai contre 50,4 en avril, alors que les économistes interrogés par Reuters l'attendaient en moyenne à 50,6.

"Les statistiques chinoises ont été un peu meilleures que ce qui était attendu, cela va donner un petit coup de pouce pour nous permettre de partir du bon pied", dit Alastair McCaig, analyste chez IG.

BNP Paribas, menacée d'une amende d'un montant spectaculaire aux Etats-Unis, perd encore 1,65% après son recul de 2,43% vendredi. Le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement Jean-Marie Le Guen a dit dimanche que la France menait une "action forte" vis-à-vis des Etats-Unis concernant l'amende de plusieurs milliards de dollars que risque de devoir payer la banque pour avoir enfreint les sanctions contre l'Iran et plusieurs autres pays.

Alcatel-Lucent recule de près de 3% après avoir lancé une émission d'obligations à option de conversion ou d'échange en obligations nouvelles ou existantes en deux tranches.

Les actions Renault et Peugeot gagnent toutes deux plus de 1% après la publication des immatriculations en France, qui ont progressé de 0,1% en mai, reflet d'une relative résistance du marché.

Airbus s'adjuge 1,35%, plus forte hausse du Stoxx 50, à la suite de l'annonce d'une commande ferme d'Air New Zealand de 14 avions auprès de l'avionneur européen, dont dix A320neo.

A Oslo, le groupe pétrolier norvégien Det norske gagne 7% après avoir conclu un accord pour la reprise des actifs norvégiens de l'américain Marathon Oil et assuré le financement de sa part du gisement pétrolier de 20 milliards de dollars de Johan Sverdrup en Mer du Nord.

Sur le marché des changes, l'euro perd un peu de terrain, autour de 1,3620 dollar, pas loin de sa point bas de trois mois et demi touché jeudi, à 1,3586, en attendant des mesures d'assouplissement monétaire de la BCE cette semaine.

La Banque centrale européenne pourrait annoncer, à l'issue de sa réunion de politique monétaire, une baisse de ses trois taux directeurs et des mesures pour favoriser le crédit aux PME, ont indiqué des sources à Reuters. Une enquête Reuters publiée durant la semaine laissait penser qu'elle pourrait abaisser le taux des dépôts, qui deviendrait négatif, et lancer un nouveau LTRO (opération de refinancement à long terme).

Sur le marché du pétrole, le Brent remonte vers les 110 dollars le baril soutenu par les espoirs de rebond de la demande en provenance de Chine, deuxième consommateur mondial de pétrole. Les gains sont limités par la hausse de la production de l'Opep en mai revenue à un plus haut de trois mois, selon une enquête Reuters publiée vendredi.

(Juliette Rouillon)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M547654 le lundi 2 juin 2014 à 10:22

    Je dirai plutot affectée par Hollande.Mais c'est vrai les journalistes sont de gauche