Les Bourses européennes en hausse dans les premiers échanges

le
0
LA BOURSE DE PARIS DÉBUTE EN HAUSSE
LA BOURSE DE PARIS DÉBUTE EN HAUSSE

PARIS (Reuters) - Après une ouverture hésitante, les principales Bourses européennes s'affichent en hausse de quelque 0,5% jeudi dans les premiers échanges, portées à leur tour par la prudence dont a fait preuve la Réserve fédérale dans son calendrier de remontée des taux d'intérêt aux Etats-Unis.

À Paris, le CAC 40 avance de 0,35% (+16,46 points) à 5.049,88 points vers 09h30. À Francfort, le Dax prend 0,48% et à Londres, le FTSE 0,49%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro gagne 0,44% et le FTSEurofirst 300 0,7%.

La Bourse de Londres, dont la hausse depuis le début de l'année est moins prononcée que celles de Paris et de Francfort, a inscrit au passage un nouveau record en séance à 6.978,74 points.

Au terme de sa réunion de politique monétaire, la Réserve fédérale a, sans surprise, supprimé de son communiqué la référence à une attitude "patiente" pour ce qui est du choix du moment auquel elle entamera la remontée des taux.

Mais elle a aussi revu en baisse ses prévisions du niveau des taux d'intérêt pour les prochaines années et ses prévisions économiques pour les Etats-Unis.

Désormais, les traders sont une majorité (58%) à prévoir une première hausse de taux en octobre, la proportion de ceux attendant un relèvement dès septembre ayant chuté mercredi de 61% à 38% selon CME FedWatch.

Après sa chute accusée dans la foulée de la décision de la Fed, le dollar se reprend face à un panier de devises internationales (+0,58%) affichant une hausse de quelque 9,5% depuis le début de l'année.

Face à l'euro, le billet vert bondit de 2,06% après avoir chuté de près de 2,5% la veille, soit son repli sur un jour le plus marqué en six ans. Depuis le début de l'année, le dollar affiche un gain de plus de 13% par rapport à une monnaie unique plombée par le programme de rachats d'actifs obligataires dans lequel vient de se lancer la Banque centrale européenne (BCE).

A l'instar de l'euro, le pétrole efface également une partie des gains accumulés mercredi dans la foulée du repli du dollar, la réalité d'une situation marquée par une offre excessive face à une demande atone reprenant le dessus.

Du côté des valeurs individuelles, Pirelli (+3,5%) affiche l'une des plus fortes hausses de l'indice Stoxx 600 à la suite d'un article du Corriere della Sera disant que Marco Tronchetti Povera, président du fabricant de pneus italien, projette une réorganisation du groupe qui passerait par l'association à un partenaire asiatique, une offre de rachat avec effet de levier et un retrait de la cote.

Les compartiments les plus corrélés aux cycles économiques, portés par la prudence de la Fed, tirent la cote vers le haut avec un gain de 1,46% de l'indice regroupant les valeurs européennes liées aux matières premières, un bond de 1,43% de l'indice pétrolier et une progression de 0,90% de celui des "utilities".

L'action Zodiac Aerospace (-2,58%) continue de céder du terrain après que Reuters a rapporté mercredi qu'Airbus et Boeing étaient mécontents des retards de l'équipementier aéronautique. Le titre a déjà cédé 4,3% la veille à la suite de ces informations.

L'action Enel progresse de quelque 2,5% après que le numéro un italien des services aux collectivités a dit qu'il allait mettre l'accent sur l'amélioration de la rentabilité et la hausse du dividende dans le cadre de son plan 2015-2019.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant