Les Bourses européennes en hausse à mi-séance, sauf Londres

le
0
LES MARCHÉS EUROPÉENS EN HAUSSE À MI-SÉANCE, SAUF LONDRES
LES MARCHÉS EUROPÉENS EN HAUSSE À MI-SÉANCE, SAUF LONDRES

PARIS (Reuters) - Hormis une Bourse de Londres plombée par son vaste secteur minier, les Bourses européennes sont en hausse de 0,5% à 1% lundi vers la mi-séance, notamment emmenées par les secteurs automobile et technologique, dans un contexte attentiste au vu de la probabilité très élevée de voir la Banque centrale européenne (BCE) assouplir sa politique monétaire jeudi.

Cette perspective pèse sur l'euro tandis que le dollar est de son côté porté par les anticipations d'une hausse des taux d'intérêt de la Réserve fédérale --la première depuis 2006 -- d'ici un peu plus de 15 jours.

À Paris, le CAC 40 avance de 0,7% (+34,67 points) à 4.964,81 points vers 11h50 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,99% mais à Londres, le FTSE recule de 0,1%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 progresse de 0,47% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,8%.

Wall Street, qui renoue avec des séances entières après le long week-end de Thanksgiving, est vue en légère hausse à l'ouverture.

Si les choses en restaient là, le CAC 40 terminerait le mois de novembre sur un gain de 1,34% pour enchaîner sa deuxième hausse mensuelle de suite après la série baissière d'août et de septembre. Le Footsie 100 dégage une hausse mensuelle, également la deuxième de suite, infime de 0,21% tandis que la progression de novembre du Dax est de plus de 5% après +12,3% en octobre et -14,6% sur la période août-septembre.

Alors qu'ils avaient ouvert dans le rouge dans le sillage de la vigueur du dollar, les cours de pétrole gagnent à présent plus de 1%. Cela permet au Brent de limiter son recul depuis le début du mois à quelque 8%. La baisse du brut léger américain est de 9,6% sur l'ensemble de novembre.

Avec la bonne tenue du marché actions, les investisseurs délaissent les actifs obligataires. De son côté, l'or est affecté par la hausse du dollar.

Tiré par l'action Volkswagen (+5,2%), l'indice regroupant les valeurs automobiles européennes affiche une hausse de quelque 2%. Le titre Volkswagen a progressé sur 12 des 14 dernières séances, rebondissant de près de 36% sur la période et ramenant à 20% la baisse accusée par rapport au cours de clôture, celui du 18 septembre, précédant l'annonce du scandale des émissions.

Le titre Infineon gagne pour part plus de 3,5%, enchaînant une quatrième session de hausse d'affilée -- bondissant de près de 25% sur la période -- toujours favorisé par la publication jeudi de résultats nettement supérieurs aux attentes.

L'indice regroupant les valeurs européennes liées aux matières premières (-0,45%) accuse l'une des rares baisses sectorielles en ce début de séance, affecté par la vigueur du dollar et la chute de l'action BHP Billiton.

Le géant minier anglo-australien pourrait se voir infliger une amende importante à la suite de la rupture meurtrière d'un barrage au Brésil sur le site d'une coentreprise détenue avec Vale.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant