Les Bourses européennes en hausse à la mi-séance

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES DANS LE VERT À LA MI-SÉANCE
LES BOURSES EUROPÉENNES DANS LE VERT À LA MI-SÉANCE

(Reuters) - Les Bourses européennes évoluent en hausse à la mi-séance, les investisseurs semblant avoir bien accueilli la série de résultats de sociétés du jour, à la veille de la réunion de la politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE).

À Paris, le CAC 40 gagne 0,7% (+32,55 points) à 4.706,36 points vers 12h45. À Francfort, le DAX prend 0,82% et à Londres, le FTSE avance de 0,56%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 progresse de 0,25% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,63%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,5% mais la tendance pourrait être influencée par les publications de résultats attendues avant la cloche.

Les places européennes ont passé la majeure partie de la matinée dans le rouge avant de repartir de l'avant.

"Nous évoluons dans la bonne direction et je m'attends à ce que (le président de la BCE, Mario) Draghi apporte des éléments de soutien", a dit un gérant italien en référence à la réunion de la BCE jeudi. "Malgré certains avertissements sur résultats, le marché tente de se reprendre, c'est un bon signe qui, conjugué à des taux bas, au QE et à la stabilisation en Chine, pourrait permettre au marché de finir l'année en territoire positif."

Le secteur des hautes technologies affiche une hausse de 1,5% grâce entre autres au bond de près de 8% du concepteur de processeurs ARM Holdings, fournisseur de l'iPhone d'Apple, dont les résultats ont rassuré.

A Paris, Thales (+3,45%) et Eiffage (+3,53%) affichent les meilleures performances du SBF 120 après leurs publications trimestrielles.

A la baisse, Credit Suisse abandonne 2,2%. La stratégie présentée par le nouveau directeur général de la banque, Tidjane Thiam, semble convaincre mais le groupe a aussi annoncé son intention de lever plus de six milliards de francs par le biais d'une double augmentation de capital.

Pearson chute de plus de 15% à Londres après avoir dit s'attendre désormais à un bénéfice annuel situé dans le bas de la fourchette initiale.

Au sein du CAC, Publicis abandonne 2,6%, la plus forte baisse de l'indice, après un article du Financial Times selon lequel le groupe fait partie des cibles d'une enquête des autorités américaines.

(Danilo Masoni et Atul Prakash; Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant