Les Bourses européennes en hausse à la mi-séance

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES GAGNENT DU TERRAIN À LA MI-SÉANCE
LES BOURSES EUROPÉENNES GAGNENT DU TERRAIN À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes progressent jeudi à mi-séance et Wall Street est attendue en légère hausse malgré une série de résultats jugés décevants et la persistance des incertitudes sur la reprise mondiale, deux facteurs qui pourraient limiter le rebond après le net repli des dernières séances.

Les investisseurs seront attentifs aux discussions lors de la réunion du Groupe des Vingt qui s'ouvre aujourd'hui à Washington. Les politiques d'assouplissement monétaire menées par les grandes banques centrales devraient être étudiées avec attention.

Par ailleurs, le vice-ministre russe des Finances, Sergueï Stortchak, a précisé que l'accord sur la réduction de la dette qui doit être adopté cette année par le G20 établirait des objectifs différents selon les pays.

À Paris, le CAC 40 gagne 0,72% (25,92 points) à 3.625,15 points vers 10h40 GMT. À Francfort, le Dax progresse de 0,31% et à Londres, le FTSE est en hausse de 0,38%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 gagne 0,33%. Les futures sur indices signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,1% à 0,2%.

Contre la tendance, l'indice européen des ressources de base (-0,38%) enregistre la plus forte baisse sectorielle.

Nokia, qui a annoncé avoir réduit ses pertes au premier trimestre mais dont les perspectives déçoivent, chute de plus de 9%, le plus fort recul de l'EuroFirst 300.

Parmi les hausses notables, GlaxoSmithKline prend plus de 4% après le feu vert d'un comité d'experts américain à un nouveau traitement des maladies pulmonaires liées à la tabagie.

Sur le marché des changes, l'euro, proche de 1,3059 est reparti à la hausse (+0,21%) face au dollar, mais demeure fragile après avoir accusé mercredi sa plus forte baisse journalière (-1,1%) en un an.

Le yen est en repli et évolue autour de 98,31 yens pour un dollar et 128,39 pour un euro.

Sur le marché obligataire, l'Espagne a emprunté jeudi 4,71 milliards d'euros à moyen et long termes, dépassant ainsi son objectif initial grâce à une demande soutenue, et le rendement de l'emprunt à 10 ans est revenu à son plus bas niveau depuis trois ans à 4,612%.

Dans ce contexte, les futures sur Bunds allemands sont en léger repli (-0,12%).

Sur le front du pétrole, le baril de Brent gagne 1,22 dollar et évolue désormais près du seuil des 99 dollars le baril. Après une baisse de 10% depuis le début du mois d'avril, certains investisseurs estiment que le mouvement de vente a été excessif.

Constance De Cambiaire pour le service français, édité par Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant