Les Bourses européennes en hausse à la mi-séance

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES DANS LE VERT À LA MI-SÉANCE
LES BOURSES EUROPÉENNES DANS LE VERT À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes amplifient leur hausse vendredi à mi-séance avant la publication dans l'après-midi des chiffres de l'emploi pour le mois d'août aux Etats-Unis une heure avant l'ouverture de Wall Street.

À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,87% (38,71 points) à 4.478,38 points vers 10h30 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,15% et à Londres, le FTSE avance de 0,88%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 s'adjuge 0,59% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro 0,61%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en légère hausse mais la tendance dépendra essentiellement du rapport mensuel sur l'emploi qui sera publié à 12h30 GMT.

L'attention des investisseurs est focalisée sur ce rapport, dont ils espèrent tirer des enseignements sur les intentions de la Réserve fédérale en matière de relèvement des taux.

Les économistes interrogés par Reuters attendent en moyenne 180.000 créations d'emploi en août aux Etats-Unis après les 255.000 annoncées pour juillet.

Aux valeurs en Europe, SBM Offshore, spécialiste néerlandais de la location de matériel pour l'industrie pétrolière en mer, chute de plus de 12%, plus forte baisse de l'indice européen Stoxx 600 après le rejet par la justice brésilienne d'un accord avec les autorités qui lui aurait permis d'éviter des poursuites pour corruption dans le cadre de ses relations avec Petrobras.

Les groupes immobiliers en Grande-Bretagne, tels Persimmon (-2,57%) ou Taylor Wimpey (-2,42%), cèdent du terrain après l'annonce par le spécialiste des résidences pour retraités McCarthy & Stone (-10,5%) d'une baisse des nouvelles réservations et d'une augmentation des annulations de projets depuis le vote en faveur d'une sortie de l'Union européenne.

AccorHotels gagne en revanche plus de 3%, plus forte hausse du CAC et du FTSEurofirst 300, après un relèvement de recommandation par Barclays.

En attendant le rapport sur l'emploi aux Etats-Unis, le dollar se raffermit un peu tandis que les cours du pétrole redressent légèrement la tête après leur recul de plus de 3% jeudi, ce qui ne devrait pas les empêcher de subir leur plus fort repli hebdomadaire depuis mi-janvier.

(Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant