Les Bourses européennes en baisse dans les premiers échanges

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT EN BAISSE
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT EN BAISSE

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes perdent autour de 1% mardi dans les premiers échanges, sous le coup à la fois de la nouvelle glissade des cours du pétrole et du mauvais accueil réservé aux résultats trimestriels annoncés par trois grands noms de la cote, UBS, BP et Infineon.

À Paris, l'indice CAC 40 recule de 1,04% à 4.346,80 points vers 08h30 GMT. À Francfort, le Dax abandonne 0,85% et, à Londres, le FTSE cède 1,06%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro régresse de 0,97% et le FTSEurofirst 300 de 1,04%. La veille, ces deux indices avaient respectivement cédé 0,8% et 0,35%.

Après avoir perdu jusqu'à près de 7% la veille, les cours du brut reculent encore de plus de 1% en raison de craintes concernant la demande chinoise, de l'annonce d'une météo clémente aux Etats-Unis et d'un scepticisme quant aux chances de voir les principaux producteurs s'entendre sur les moyens de résorber l'écart entre l'offre et la demande.

L'indice regroupant les valeurs pétrolières européennes perd 2,87%, accusant de loin la plus forte baisse sectorielle, devant celui regroupant les banques (-1,77%) et celui des valeurs liées aux matières premières (-1,59%).

Dans le compartiment pétrolier, le titre BP plonge de plus de 6%, subissant le deuxième recul le plus marqué de l'indice Stoxx 50 après que la "major" britannique a annoncé une perte de 6,5 milliards de dollars (5,8 milliards d'euros) au titre de 2015, son plus mauvais résultat depuis au moins 20 ans, en conséquence de la chute des cours du pétrole.

Juste devant BP, l'action UBS (-7,5%) est la plus forte baisse du Stoxx 50, entraînant d'ailleurs dans son sillage Credit suisse (-3,5%), à la suite de l'annonce par la banque suisse de résultats meilleurs que prévu mais caractérisés par une sortie inattendue d'argent frais de sa division gestion de fortune.

Le titre Infineon perd pour sa part plus de 5% malgré l'annonce de résultats trimestriels légèrement supérieurs aux attentes.

Au vu du recul du marché actions, le prix des Bunds allemands, recherchés comme valeurs refuge, avançait de près de 0,3%. Sur le marché des changes, le franc suisse et le yen, autres actifs jugés sûrs, progressent face au dollar.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant