Les Bourses européennes débutent l'année en net repli

le
0
NETTE BAISSE DES BOURSES EUROPÉENNES À L'OUVERTURE
NETTE BAISSE DES BOURSES EUROPÉENNES À L'OUVERTURE

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en net repli lundi pour la première séance de l'année 2016, une baisse alimentée principalement par les informations en provenance de Chine, où une nouvelle dégradation de l'activité manufacturière a provoqué la chute des marchés actions, au point que les autorités ont dû imposer une fermeture anticipée.

À Paris, l'indice CAC 40 perd 2,5% à 4.521,05 points à 9h15. À Francfort, le DAX abandonne 3,18% et à Londres, le FTSE cède 1,85%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro recule de 2,61% et le FTSEurofirst 300 de 2,35%.

Selon l'enquête Caixin-Markit auprès des directeurs d'achats (PMI), la contraction de l'activité manufacturière en Chine s'est accentuée en décembre. L'indice PMI est tombé à 48,2 en décembre, contre 48,6 en novembre, alors que le marché anticipait un léger rebond à 49 le mois dernier.

Ajoutant à cette mauvaise nouvelle, la banque centrale chinoise a fixé le cours pivot du yuan à son plus bas niveau depuis quatre ans et demi, ce qui a fait reculer la devise à son plus bas niveau depuis avril 2011 sur le marché intérieur et depuis septembre 2011 à Hong Kong.

Après ces annonces, la Bourse de Shanghai a perdu jusqu'à 7%, ce qui a conduit les autorités à suspendre les transactions pour la toute première fois, mettant un terme à la séance avec une heure et demie d'avance.

Tokyo a abandonné 3,06% et Hong Kong 2,68%.

A ce regain de volatilité en Asie s'ajoutent les tensions croissantes entre l'Arabie saoudite et l'Iran après l'exécution par Ryad d'un haut dignitaire chiite saoudien. Le régime de Ryad a suspendu dimanche ses relations diplomatiques avec Téhéran.

Ces nouvelles alimentent la hausse des cours du pétrole: le brut léger américain et le Brent gagnent environ 0,8% mais évoluent toutefois toujours en dessous de 38 dollars le baril.

Ce rebond limité ne permet pas aux valeurs pétrolières d'échapper au mouvement général de baisse: l'indice sectoriel Stoxx cède 2%, Total 2,5% et BP 1,3%.

Parmi les valeurs européennes exposées au marché chinois, Pernod Ricard abandonne 3,33%, la plus forte baisse du CAC, et Volkswagen 3,4%.

Bouygues gagne 0,37%, la seule hausse du CAC, après les informations du Journal du Dimanche selon lesquelles le groupe et Orange (-2,39%) ont signé un accord de confidentialité.

(Marc Angrand pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant