Les Bourses européennes débutent en légère hausse

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES EN LÉGÈRE PROGRESSION DANS LES PREMIERS ÉCHANGES
LES BOURSES EUROPÉENNES EN LÉGÈRE PROGRESSION DANS LES PREMIERS ÉCHANGES

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont ouvert en légère hausse jeudi, et l'euro se traite à de nouveaux plus bas de plus de 11 ans, dans des marchés occupés par une série de résultats de sociétés avant la réunion de la Banque centrale européenne (BCE)qui devrait fournir des détails sur son plan massif de rachats d'actifs.

À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,55% à 4.944,29 points vers 9h30, confirmant son rebond de la veille. À Francfort, le Dax prend 0,58% et à Londres, le FTSE avance de 0,14%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro progresse de 0,5% et le FTSEurofirst 300 de 0,44%.

A l'issue de sa réunion qui se tient à Nicosie, la BCE doit fournir certains détails -mais pas tous- de son programme de rachat de plus de 1.000 milliards d'euros d'obligations qui démarre ce mois-ci.

La banque centrale devrait aussi relever ses prévisions de croissance après une récente série d'indicateurs meilleurs que prévu, tout en abaissant ses projections d'inflation pour prendre en compte la chute des cours du pétrole, ce qui tendra à conforter son plan de rachats de 60 milliards d'euros d'obligations par mois, y compris de la dette souveraine, pour relancer l'inflation.

Les valeurs européennes ont connu leur meilleure performance historique de début d'année, avec un gain de 14% de l'indice EuroFirst sur les deux premiers mois, dans la perspective de ce programme d'assouplissement quantitatif (QE).

La Banque d'Angleterre tient aussi sa réunion de politique monétaire, qui devrait se conclure par un statu quo.

Sur le plan macroéconomique, les commandes à l'industrie allemande ont baissé plus que prévu en janvier, accusant leur plus forte baisse depuis août dernier, jetant une ombre sur le bon début d'année que semblait jusque là avoir connu la première économie d'Europe.

Le gouvernement chinois a annoncé de son côté qu'il tablait sur une croissance économique de l'ordre de 7% en 2015, son niveau le plus faible depuis un quart de siècle.

Aux valeurs, Carrefour prend 1,3% après avoir publié des résultats annuels en forte hausse, confirmant la poursuite de son redressement entamé il y a deux ans et demi sous la houlette de son PDG Georges Plassat.

A Paris encore, Gemalto perd 2,45%, plus forte baisse de l'indice SBF 120 après un bénéfice d'exploitation annuel en hausse de 10% et meilleur que prévu et la confirmation de son objectif 2017.

Le nouveau numéro deux français des télécoms Numericable-SFR gagne 2% après avoir a fait état de résultats financiers en baisse pour 2014 pénalisés par la guerre des prix sur le marché du mobile dans l'Hexagone.

Sur le marché des changes, l'euro a encore reculé et se traite autour de 1,1045 dollar ce matin, à ses plus bas niveaux depuis septembre 2003.

Dans ce contexte et en vue d'une hausse des taux de la Réserve fédérale, le dollar se traite de son côté à un pic de 11 ans face à un panier de devises.

Les investisseurs attendent le rapport sur le marché américain de l'emploi vendredi, espérant qu'il leur donnera de nouvelles indications sur le calendrier de relèvement des taux de la Réserve fédérale. Ils anticipent 240.000 créations d'emplois au mois de février, après un chiffre de 257.000 en janvier.

Sur le front du pétrole, le Brent se maintient au-dessus des 60 dollars le baril, l'absence d'accord sur le nucléaire en Iran venant apaiser les craintes d'une hausse imminente de l'offre de brut de ce pays de l'Opep.

(Blaise Robinson, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant