Les Bourses européennes débutent en légère hausse

le
0
OUVERTURE DANS LE VERT DES BOURSES EUROPÉENNES
OUVERTURE DANS LE VERT DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en légère hausse mercredi, refaisant, pour la plupart d'entre elles, une partie du terrain perdu la veille, portées notamment par le secteur pharmaceutique et celui lié au tourisme et au transport aérien, dans un climat attentiste avant le probable nouvel assouplissement monétaire de la Banque centrale européenne jeudi.

À Paris, l'indice CAC 40 prend 0,24% à 4.926,11 points vers 08h30 GMT. Le Dax avance de 0,21% à Francfort et le FTSE de 0,41% à Londres. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro gagne 0,31% et le FTSEurofirst 300 0,4%.

La BCE va assouplir sa politique monétaire d'une façon ou une autre, selon les résultats d'une enquête menée par Reuters auprès de plus de 50 économistes, beaucoup d'entre eux soulignant qu'elle ne peut pas faire marche arrière après avoir annoncé si clairement ses intentions depuis un mois.

Et, dans deux semaines, la Réserve fédérale devrait de son côté prendre le chemin inverse de la BCE en optant, selon toute vraisemblance, pour une première hausse des taux d'intérêt aux Etats-Unis depuis 2006.

Les politiques monétaires divergentes de la Fed et de la BCE sont largement à l'origine de la faiblesse de l'euro par rapport au dollar. Depuis le début de l'année, la monnaie unique accuse un repli de plus de 12% par rapport au billet vert alors que celui-ci a progressé de plus de 10,5% par rapport à un ensemble de devises internationales.

La vigueur du billet vert pèse depuis des mois sur des matières premières, dont les cours souffrent également de l'atonie de la demande en provenance de la Chine.

Les prix du pétrole reculent en outre dans l'anticipation qu'il ne sera rien décidé lors de la prochaine réunion de l'Opep, vendredi à Vienne, pour prendre des mesures en faveur des cours.

L'or, non loin d'un creux de près de six ans, recule à nouveau après avoir repris 1% sur les deux séances précédentes à la faveur d'un bref accès de faiblesse du dollar sur la période.

L'indice regroupant les valeurs automobiles européennes (-0,29%) accuse la plus forte baisse sectorielle du jour, plombée par la rechute du titre Volkswagen (-2,6%) qui avait récemment regagné une partie du terrain perdu dans la foulée de la révélation du scandale des émissions.

Il est suivi par l'indice pétrolier (-0,01%)

De l'autre côté, du spectre, l'indice réunissant les valeurs pharmaceutiques gagne 1,1%, emmené par notamment par Shire (+2,3%). Celui regroupant les valeurs du tourisme et du transport aérien prend 0,94% avec un gain de 2,2% pour IAG, la maison mère de British Airways et Iberia, à la suite d'une note positive de Nomura qui a relevé son objectif de cours.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant