Les Bourses européennes débutent en légère hausse

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES DÉBUTENT EN LÉGÈRE HAUSSE
LES BOURSES EUROPÉENNES DÉBUTENT EN LÉGÈRE HAUSSE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont débuté en légère hausse vendredi, à l'exception de Madrid, dans un marché qui reste prudent dans l'attente d'indicateurs clé d'activité en Europe et, surtout, des chiffres de l'emploi aux Etats-Unis, après des indicateurs mitigés en provenance de Chine.

L'indice officiel des directeurs d'achats (PMI) en Chine - centré sur les grandes entreprises publiques - a reculé à 50,4 en janvier, contre 50,6 en décembre et en retrait par rapport aux attentes (50,9). Mais l'indice HSBC sur l'activité manufacturière des plus petites entreprises du secteur privé est ressorti à 52,3, un plus haut de deux ans, ce qui alimente les espoirs d'une accélération de la reprise de l'économie chinoise.

À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,18% à 3.739,54 points vers 8h30 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,32% et à Londres, le FTSE gagne 0,3%, mais à Madrid, l'Ibex, alourdi par Banco Santander, perd 1,5%.

L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 affiche une tendance stable (+0,01%).

Après les indicateurs chinois, les investisseurs attendent les indices PMI de l'activité manufacturière en Europe, et surtout, les chiffres de l'emploi aux Etats-Unis. Ils anticipent 160.000 créations d'emplois et un taux de chômage inchangé à 7,8%.

"Les intervenants vont espérer que les chiffre de l'emploi du jour seront capables de relancer l'optimisme sur le marché, en apportant le même type de surprise positive que l'enquête ADP sur l'emploi", note Jonathan Sudaria, trader chez Capital Spreads.

Le secteur privé américain a créé 192.000 emplois en janvier, un chiffre nettement supérieur aux attentes, selon l'enquête du cabinet de conseil ADP publiée mercredi.

En dépit de quelques chiffres décevants de la part de certaines sociétés de premier plan, les résultats du quatrième trimestre sont relativement bons.

Selon les données de Thomson Reuters StarMine, sur les 16% de sociétés de l'EuroStoxx 600 ayant publié leurs résultats trimestriels, 64% ont fait aussi bien ou mieux que prévu.

Aux valeurs, BT (+4%) soutient la cote après avoir fait état d'un bénéfice imposable trimestriel meilleur que prévu à la faveur d'une demande soutenue pour ses services haut débit et d'un contrôle rigoureux des coûts.

A Paris, LVMH perd 1,9%, plus forte baisse du CAC 40, après avoir annoncé un ralentissement de sa croissance avec le tassement de l'économie chinoise et la crise en Europe.

Banco Santander perd encore 3,3%, plus forte baisse de l'EuroStoxx 50, après avoir publié jeudi un bénéfice annuel réduit de plus de moitié par de nouvelles provisions pour créances douteuses et des dépréciations d'actifs immobiliers sur le marché espagnol ainsi qu'un recul des profits sur certains marchés de croissance comme le Brésil.

Les autres valeurs bancaires espagnoles reculent également après avoir annoncé à leur tour leurs résultats.

Les futures sur Bunds allemand ont débuté en baisse, une tendance qui devrait s'accentuer si la Banque centrale européenne annonce que les banques ont l'intention de réaliser encore des remboursements massifs la semaine prochaine sur les prêts octroyés fin 2011 et début 2012.

L'euro se maintient au-dessus de 1,36 dollar, à de nouveaux plus hauts depuis novembre 2011, tandis que le yen, affaibli par la perspective de nouvelles mesures accommodantes de la Banque du Japon, touche de nouveaux plus bas de plus de deux ans et demi face au dollar et à l'euro.

Sur le marché pétrolier, le Brent de mer du Nord est reparti vers son plus haut depuis octobre de 115,76 dollars face au regain de tensions au Moyen-Orient.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant