Les Bourses européennes dans le vert dans les premiers échanges

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT EN HAUSSE
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT EN HAUSSE

PARIS (Reuters) - Les principales bourses européennes ont ouvert vendredi en hausse, portées par le secteur des matières premières à la suite de l'annonce par la Chine d'investissements en infrastructure qui pourraient se traduire par des commandes de métaux industriels.

À Paris, le CAC 40 prenait 0,38 % à 4394 points vers 09h30. À Francfort, le Dax gagnait 0,63% et à Londres, le FTSE progressait de 0,36%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 confirmait la tendance avec une hausse de 0,47%.

Le Premier ministre chinois Li Keqiang a promis vendredi des mesures pour soutenir l'économie de son pays, cherchant ainsi à atténuer les préoccupations liées au ralentissement de la croissance.

En réaction à ces annonces, l'indice sectoriel des matières premières Stoxx Europe 600, qui a perdu près de 12% depuis le début de l'année, progressait de 1,3% dans les premiers échanges.

"L'augmentation de la dépense sur les infrastructures peut tirer les valeurs vers le haut sur les matières premières dans un premier temps mais elle démontrerait par ailleurs une nouvelle fois qu'en matière de réformes, la Chine fait un pas en avant puis deux pas en arrière", a commenté Koen De Leus, économiste chez KBC à Bruxelles.

Du côté des valeurs, Pirelli gagnait 3,5% après avoir confirmé sa prévision de résultats et annoncé des hausses de prix pour les marchés latino-américains.

Toujours à la Bourse de Milan, Intesa Sanpaolo gagnait 2,3%. La première banque italienne de détail a fait état vendredi d'une perte de 4,55 milliards d'euros, nettoyant à son tour son bilan avec de provisions massives sur ses mauvaises créances et d'importantes dépréciations sur la valeur de certaines de ses divisions.

A Paris, Danone perdait près de 2% après l'abaissement par Barclays de sa recommandation sur la valeur de "pondération en ligne" à "sous-pondérer".

L'euro évoluait non loin d'un creux de trois semaines touché sur fond de spéculation grandissante de mesures de stimulation de la part de la Banque centrale européenne, dont des responsables ont évoqué cette semaine une baisse des taux directeurs ainsi que l'hypothèse d'achat d'actifs.

Certains indicateurs pourraient influer les marchés en cours de journée, notamment la croissance britannique, l'inflation en Allemagne, le climat des affaires dans la zone euro et la consommation des ménages aux Etats-Unis.

Sur le marché obligataire, les coûts de financement des Etats de la zone euro dits périphériques poursuivent le recul, le rendement des bons du Trésor italiens à 10 ans tombant ainsi 3,264%, un creux depuis huit ans et demi et l'équivalent espagnol à 3,202%, un plus bas de huit ans.

(Patrick Vignal pour le services français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant