Les Bourses européennes dans le vert à la mi-séance

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES PROGRESSENT À LA MI-SÉANCE
LES BOURSES EUROPÉENNES PROGRESSENT À LA MI-SÉANCE

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes restent orientés en hausse jeudi à mi-séance, portées par le rebond des bancaires et la bonne tenu du secteur industriel après les résultats de grands noms de la cote comme BIC et Siemens.

À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,36% à 4.336,46 points vers 10h10 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,77% et mais à Londres, le FTSE perd 0,1%, sous le coup des plongeons des titres Hikma (-13,27%), Randgold (-11,25%), plus net repli de l'EuroFirst 300, et Cobham (-5,4%).

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro progresse de 0,73% et le FTSEurofirst 300 de 0,51%.

Les futures sur indices américains annoncent une ouverture de Wall Street sans grands changements, située entre -0,11% et +0,07%.

Un certain attentisme prévaut sur les marchés européens, qui s'étaient stabilisés la veille après deux séances de forte baisse, avant la fin de la réunion de politique monétaire de la Banque d'Angleterre (BoE) qui pourrait, à 11h00 GMT, annoncer une baisse des taux censée amortir le choc économique du choix des électeurs britanniques de quitter l'Union européenne.

L'indice des valeurs européennes bancaires affiche la plus forte hausse sectoriel depuis l'ouverture, gagnant encore 2,1%, après avoir pris 1,77% mercredi. Cela ramène son recul depuis le début de la semaine, après la publication des résultats de tests de résistance des banques européennes, à 1,24% et sa baisse depuis début 2016 à 28%, plus faible performance sectorielle.

Les banques italiennes, UniCredit en tête (+3,83%), mènent le sursaut du secteur, l'indice les réunissant gagnant encore 1,96%.

Derrière les banques, c'est le secteur de l'assurance (+1,43%) qui affiche la deuxième plus forte hausse du jour, grâce notamment à la hausse de 5,17% de l'action Aviva, après que l'assureur britannique a annoncé un bénéfice semestriel et un dividende supérieurs aux attentes malgré un environnement de marché difficile.

Le compartiment pétrolier (+1,15%) est également bien orienté alors que le pétrole consolide son rebond de plus de 3% la veille après l'annonce d'une baisse plus importante que prévu des stocks d'essence aux Etats-Unis.

Le conglomérat industriel allemand Siemens prend 4,55%, plus forte hausse de l'EuroStoxx 50, après avoir relevé sa prévision de résultat 2015-2016 pour la deuxième fois de l'exercice et revu en hausse son objectif de réduction de coûts, prenant acte de performances du troisième trimestre meilleures que prévu. L'indice sectoriel prend 0,81%.

A Paris, le titre BIC gagne 5,47%, affichant l'une des plus fortes progressions de l'indice européen Stoxx 600, après que le fabricant français de stylos et de briquets a confirmé ses objectifs annuels.

En revanche Nokia cède 4,52%, plus net recul de l'EuroStoxx 50, à 4,74 euros. L'équipementier réseaux finlandais, en passe d'intégrer Alcatel-Lucent, a annoncé des résultats trimestriels inférieurs aux attentes.

Sur le marché des changes, la livre sterling perd du terrain sur les anticipations de baisse d'un quart de point des taux de la Banque d'Angleterre.

(Avec Sudip Kar-Gupta, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant