Les Bourses européennes dans le vert à la mi-séance

le
0
Les Bourses européennes dans le vert à la mi-séance
Les Bourses européennes dans le vert à la mi-séance

PARIS (Reuters) - La publication d'un indice Ifo du climat des affaires meilleur que prévu en Allemagne a redonné un peu de tonus aux Bourses européennes, passées dans le vert à la mi-journée. Elles avaient plutôt ouvert sur une note indécise avant les réunions du FMI et de la Banque mondiale samedi à Washington et le premier tour de l'élection présidentielle française dimanche.

Les marchés attendent essentiellement ce week-end d'être rassurés sur les capacités du FMI à mobiliser de nouveaux fonds pour contenir la crise de la zone euro.

Les grandes puissances émergentes semblaient prêtes vendredi à augmenter les ressources du Fonds monétaire international pour lutter contre la crise de la zone euro même si le Brésil a exigé en contrepartie un renforcement de leurs droits de vote au FMI.

L'indice Ifo du climat des affaires a progressé pour le sixième mois d'affilée en avril, alors qu'il était attendu en repli, démontrant ainsi que la première économie européenne reste vigoureuse et épargnée par les nouveaux soubresauts de la crise de la zone euro.

Le CAC 40 gagnait 0,6% à Paris à la mi-journée, le Dax allemand 1% et le FTSE 0,3%. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 progressait de 1,2%, tandis que les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en légère hausse.

"Le niveau de risque est certes très élevé en Europe, mais le contexte global n'est pas celui d'une panique croissante", observe Julien Nebenzahl, président du bureau d'analyse technique Day By Day basé à Paris.

Le secteur bancaire retrouve des couleurs, l'indice sectoriel progressant de 1,84%. En France, Société générale et BNP Paribas progressent chacune de plus de 5%, affichant ainsi les plus fortes hausses du CAC 40, à la suite d'un relèvement de recommandations de BofA Merrill Lynch sur les deux valeurs. Crédit agricole gagne 3,8%.

Le rendement de l'emprunt espagnol à dix ans a dépassé dans la matinée les 6%, pour revenir ensuite autour de 5,95% tandis que les rendements allemands sont tombés à un point bas record au lendemain de l'opération d'emprunts espagnole à long terme qui n'a pas rassuré le marché sur la situation financière du pays.

Les rendements à dix français et italiens se sont aussi tendus.

Le Bund allemand à dix ans est très recherché en cette période de regain d'incertitude, ce qui fait à un moment chuter son rendement sous 1,60%, à 1,59%, un point bas record, tandis que le contrat à terme juin sur le Bund se traitait autour de 140,49 points.

L'euro reste dans la zone de 1,31 dollar. Le dollar se traite à 81,71 yens, dans la zone de son plus bas de dix jours face au billet vert, le marché anticipant un nouvel assouplissement monétaire de la Banque du Japon la semaine prochaine.

Le Brent s'approche de 119 dollars le baril. Les cours seront néanmoins en forte baisse sur la semaine et devraient enregistrer le repli hebdomadaire le plus important depuis la mi-janvier.

Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant