Les Bourses européennes dans le vert à la mi-séance

le
0
Les Bourses européennes dans le vert à la mi-séance
Les Bourses européennes dans le vert à la mi-séance

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes sont dans le vert jeudi à mi-séance et Wall Street est également attendue en hausse après l'annonce d'une baisse des taux en Chine, dans des marchés encore dominés par la prudence avant la réunion de la Banque centrale européenne.

À 13h09 à Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,15% à 3.272,73 points. À Francfort, le Dax prend 0,80% et à Londres, le FTSE prend 0,50%.

L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 avance de 0,33%. Finmeccanica grimpe de 3,59% à la suite d'informations de presse selon lesquelles Siemens serait intéressé par la part du groupe italien dans le capital d'Ansaldo Energia, rapportent des traders.

Volkswagen bondi de 7,15% après l'annonce d'une accélération de la fusion entre le constructeur allemand et son compatriote Porsche (+0,67%).

"La baisse des taux de la Banque centrale chinoise est une très bonne surprise et fait même de l'ombre à l'annonce de la BoE (...) On s'interroge sur le timing de ces annonces et l'on se demande s'il n'y a pas derrière tout ça une décision concertée des banques centrales. On va voir ce que va faire la BCE", commente un trader obligataire.

Une baisse de 25 points de base du taux directeur de la BCE est largement attendue, mais les investisseurs attendent de voir si celle-ci prendra d'autres mesures, dont une baisse de son taux de dépôt pour encourager les banques à prêter une plus grande part de leurs liquidités.

Des spéculations selon lesquelles la BCE pourrait reprendre son programme de rachat d'obligations de la zone euro afin de faire retomber le coût des emprunts d'Etat ou bien engager une nouvelle opération de prêts à long terme au système bancaire (LTRO) circulent également.

La Banque d'Angleterre a relevé de son côté le montant total de ses rachats d'actifs à 375 milliards de livres, tout en maintenant son taux directeur à 0,5%.

Les taux de rendement espagnols se sont encore tendus après une première adjudication de dette souveraine de Madrid depuis le sommet européen de la semaine dernière qui a attiré une demande soutenue, mais a vu le coût de l'emprunt à 10 ans monter fortement.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Natalie Huet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant