Les Bourses européennes dans le vert à la mi-journée

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES ORIENTÉES À LA HAUSSE À LA MI-SÉANCE
LES BOURSES EUROPÉENNES ORIENTÉES À LA HAUSSE À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes consolident leurs gains vendredi à mi-séance et les contrats sur indices laissent entrevoir une ouverture de Wall Street en hausse, à la faveur d'un regain de confiance à l'égard des économies "périphériques" de la zone euro.

À Paris, le CAC 40 prend 0,73% (+30,72 points) à 4.255,86 points à 12h18. À Francfort, le Dax gagne 0,94% et à Londres, le FTSE 0,89%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 progresse de 0,75%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street entre +0,30% et +0,43%.

L'agence de notation S&P a confirmé vendredi la note "AAA" de l'Allemagne avec une perspective stable et Moody's se prononcera sur le Portugal, noté "Ba3", dans la journée.

Les investisseurs attendent l'annonce des chiffres de l'emploi américain en décembre, qui seront publiés à 13h30 GMT. Les économistes interrogés par Reuters anticipent en moyenne 196.000 créations de poste le mois dernier, après 203.000 en novembre.

L'indice européen des produits de consommation non contrainte (+1,18%) enregistre la plus forte progression sectorielle, dopé par Swatch (+4%) qui s'est dit optimiste pour ces ventes cette année.

En tête des hausses de l'EuroFirst 300 (+0,68%), Lufthansa gagne 7,21%, après avoir confirmé son objectif d'atteindre un bénéfice opérationnel de 2,3 milliards d'euros en 2015.

Sur le marché des changes, l'euro recule face au dollar, après avoir touché jeudi son plus bas niveau depuis le 5 décembre, après les remarques jugées prudentes du président de la banque centrale européenne.

Le billet vert est stable face à un panier de devises et les cambistes estiment qu'il pourrait regagner rapidement du terrain si les chiffres officiels de l'emploi américain sont meilleurs qu'attendu.

Dans ce contexte, les futures sur Bunds à dix ans progressent légèrement (+0,21%) et les rendements des obligations françaises et américaines à dix ans reculent et évoluent autour de 2,40% et 2,96% respectivement.

Les cours du pétrole restent orientés à la hausse, le baril de Brent se rapproche du seuil des 107 dollars. Le brut léger américain rebondit (+0,95 dollar), après avoir touché la veille un plus bas de huit mois à 91,24 dollars.

Constance De Cambiaire pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant