Les Bourses européennes dans le vert à la mi-journée

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES TOUJOURS ORIENTÉES EN NETTE HAUSSE À LA MI-SÉANCE
LES BOURSES EUROPÉENNES TOUJOURS ORIENTÉES EN NETTE HAUSSE À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes sont en nette hausse à mi-séance, un rebond favorisé par la clôture dans le vert de Wall Street vendredi et l'espoir de voir l'Eurogroupe progresser sur les dossiers de l'aide à la Grèce et au Portugal.

Vers 12h40, l'indice FTSEurofirst 300 gagnait 1,25% et l'EuroStoxx 50 2,13%. A Paris, le CAC 40 progressait de 1,93% tandis qu'à Francfort, le Dax s'adjugeait 2,3% et qu'à Londres, le FTSE avançait de 1%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse d'environ 0,5% après le gain de près de 1% enregistré vendredi en clôture.

Les places européennes avaient au contraire fini en net recul vendredi, les bons chiffres de l'emploi américain ayant nourri les craintes de voir la Réserve fédérale réduire dès septembre ses achats de dette, son principal soutien à l'économie et aux marchés.

"Les investisseurs européens ont surréagi vendredi car l'environnement actuel n'est pas aussi mauvais que le marché le suggérait. Les chiffres de l'emploi américain sont bons et traduisent une perspective favorable pour l'économie, plus importante que les préoccupations liées à la réduction du soutien", explique Christian Stocker, stratège actions d'UniCredit à Munich.

"Mais la pression sur les actions va quand même persister à moyen terme car la saison des résultats pourrait décevoir. L'automobile et le secteur des équipements industriels, notamment, pourraient voir leurs bénéfices baisser légèrement."

Le géant américain de l'aluminium Alcoa donnera le coup d'envoi de cette saison des résultats après la clôture de Wall Street ce lundi.

En attendant, les investisseurs surveilleront les déclarations des ministres des Finances de la zone euro, réunis à Bruxelles notamment pour décider du prochain versement de l'aide à la Grèce et faire le point sur la situation politique au Portugal, deux dossiers qui semblent évoluer favorablement.

Les rendements de la dette à 10 ans des deux pays continuent de refluer, à 11,07% pour les titres grecs et 7,15% pour les portugais.

Autre rendez-vous à suivre, l'audition de Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne (BCE), au Parlement européen à partir de 14h30.

Côté actions, parmi les secteurs en vue ce lundi, l'automobile progresse de 2,55% et les banques de 1,6%. Lloyds Banking Group avance de 2,8% après des informations de presse selon lesquelles des investisseurs étrangers envisagent de racheter jusqu'à la moitié de la participation de l'Etat dans la banque.

Moins favorisé, Osram, la filiale d'éclairage de Siemens recule pour sa première séance de cotation après la distribution de 80,5% du capital aux actionnaires du conglomérat.

Sur le marché des changes, le dollar a atteint son plus haut niveau depuis trois ans face à un panier de devises de référence mais recule légèrement face à l'euro, autour de 1,2850.

La vigueur du billet vert de traduit par un léger repli du pétrole, qui reste toutefois soutenu par les tensions en Egypte: le Brent se maintient au-dessus de 107 dollars le baril.

Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant