Les Bourses européennes dans le vert à l'ouverture

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES PORTÉES PAR LE NON ÉCOSSAIS À L'OUVERTURE
LES BOURSES EUROPÉENNES PORTÉES PAR LE NON ÉCOSSAIS À L'OUVERTURE

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont repris leur marche en avant vendredi à l'ouverture, Londres en tête, sous l'impulsion de la victoire du "non" au référendum sur l'indépendance de l'Ecosse.

À Paris, le CAC 40 prend 0,58%, soit 25,90% points, à 4.490,60 points vers 07h20 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,54% et à Londres, le FTSE avance de 0,66%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro et le FTSEurofirst 300 progressent respectivement de 0,66% et 0,84%.

Le Premier ministre écossais Alex Salmond, chef de file des indépendantistes, a reconnu vendredi la défaite de son camp au référendum d'autodétermination de jeudi, alors que des résultats pratiquement définitifs montrent que le "non" l'a emporté avec 55% des suffrages.

Les banques Royal Bank of Scotland et Lloyds Banking Group, basées à Edimbourg, prennent respectivement 4,1% et 2,2%. L'assureur Standard Life gagne 1,2%.

"Il y a un peu un 'rally' de soulagement maintenant que le vote écossais est derrière nous", a estimé Toby Campbell-Gray, responsable du trading chez Tavira Securities.

Sur le marché des changes, la livre sterling est bien orientée, en hausse de 0,3% face au dollar, à 1,6443 après avoir touché un plus bas de dix mois face au billet vert la semaine dernière. L'euro est en léger repli, à 1,2895 dollar.

Les projecteurs devraient ensuite être braqués sur la France, l'agence de notation Moody's devant se prononcer sur la note souveraine de la France, actuellement à Aa1 avec perspective négative. Les analystes ne seraient pas surpris par une dégradation en raison notamment du dérapage des déficits et n'attendent pas d'effet massif d'une telle décision.

Aux valeurs, SAP recule de 2,8% et signe la plus forte baisse de l'EuroStoxx 50 au lendemain de l'annonce du rachat de Concur, société américaine spécialisée dans les logiciels de gestion de notes de frais dans le cadre d'une transaction d'une valeur d'entreprise d'environ 8,3 milliards de dollars.

Arkema cède 1,85%. Le groupe prévoit de racheter à Total sa filiale Bostik spécialisée dans les adhésifs dans le cadre d'une offre valorisant cette dernière à 1,74 milliard d'euros.

Fiat Chrysler prend plus de 1% après avoir signé un protocole d'accord non-contraignant avec le groupe japonais Mitsubishi Motors sur la fabrication et le développement d'un pick-up pour la marque italienne.

(Sudip Kar-Gupta, Mathilde Gardin pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant