Les Bourses européennes dans le rouge vers la mi-séance

le
0
REPLI DES BOURSES EUROPÉENNES VERS LA MI-SÉANCE
REPLI DES BOURSES EUROPÉENNES VERS LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes perdent plus de 0,5% mercredi vers la mi-séance et Wall Street est attendue en repli dans des proportions similaires, la rechute des cours du pétrole pesant à nouveau sur les marchés actions.

Les investisseurs sont prudents dans l'attente de la fin de la réunion de la Réserve fédérale et de la réaction de cette dernière à un début d'année éprouvant pour les actifs financiers.

À Paris, le CAC 40 cède 0,59% (-25,68 points) à 4.331,13 points vers 12h00 GMT. À Francfort, le Dax abandonne 0,68% et à Londres, le FTSE 0,53%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 recule de 0,85% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,9%.

Evoluant en yo-yo depuis quatre séances, ces deux derniers indices sont en baisse de respectivement 0,59% et 0,52% depuis le début de la semaine après avoir signé la semaine dernière leur première hausse hebdomadaire de 2016.

"(Les marchés financiers) surnagent en attendant (la fin) de la réunion de comité de politique monétaire de la Fed. Nous anticipons un ton un peu plus conciliant au vu des turbulences sur les marchés mondiaux depuis le début de l'année", déclare Alvin Tan, charge de la stratégie chez Société générale.

Après avoir plongé de plus de 5% lundi puis repris quelque 4% mardi, les cours du pétrole perdent de 2,2% à 3,4%, sous le coup d'un mouvement de prises de bénéfices et de l'anticipation d'une accumulation des stocks aux Etats-Unis, ce qui viendra raviver les craintes de voir le marché pétrolier rester durablement saturé.

L'indice regroupant les valeurs pétrolières européennes perd ainsi 1,78%, accusant l'une des plus forte baisses sectorielles avec l'indice des matières premières (-1,80%) et celui des banques (-1,66%).

Depuis le début du mois, ce dernier est en recul de près de 16%, soit sa pire performance mensuelle en quatre ans et demi, notamment tiré vers le bas par les banques italiennes.

L'indice les regroupant est ainsi en baisse de 21,14% sur la période, en raison des inquiétudes concernant le poids des créances douteuses dans le portefeuille des banques italiennes. Ce mercredi, il perd quelque 2,5% malgré l'accord entre le gouvernement de Matteo Renzi et la Commission européenne sur les créances douteuses du secteur bancaire, qui apaise en partie les inquiétudes.

Sur le marché des changes, le dollar recule de 0,3% face à un panier de devises internationales, les cambistes adoptant eux aussi une position attentiste avant la fin de la réunion de la Fed. Le prix des Bunds allemands, recherchés comme valeur refuge, est de son côté en légère hausse.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant