Les Bourses européennes dans le rouge à mi-séance

le
0
RECUL DES BOURSES EUROPÉENNES À LA MI-SÉANCE
RECUL DES BOURSES EUROPÉENNES À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont basculé dans le rouge mardi à mi-séance, la hausse du dollar tirant un peu plus vers le bas les cours des matières premières et annonçant une ouverture de Wall Street en baisse.

À Paris, le CAC 40 perd 0,76% (37,34 points) à 4.873,83 points vers 11h20 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,64% et, à Londres, le FTSE abandonne 0,52%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 recule de 0,54% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,68%.

L'affaiblissement de l'euro et de la livre face au dollar, en raison de la perspective d'un relèvement des taux dès décembre aux Etats-Unis, avait pourtant permis aux Bourses européennes d'ouvrir en hausse. La tendance s'est inversée au fil de la matinée alors que la vigueur du billet vert pèse sur les cours des matières premières, déjà affaiblis par le ralentissement de la croissance en Chine.

Le cours du cuivre s'est ainsi rapproché d'un creux de six ans.

En conséquence, le secteur des ressources de base perd 1,35% et subit l'un des plus forts reculs sectoriels en Europe.

A l'inverse, les télécoms sont le seul secteur en hausse, avec un gain de 1,45%. Ces valeurs sont portées par le britannique Vodafone et le néerlandais KPN, deux des plus fortes hausses du FTSEurofirst 300.

Vodafone prend 4,9% après avoir annoncé une accélération plus forte que prévu de sa croissance organique au deuxième trimestre de son exercice décalé, ce qui lui permet de se montrer optimiste sur ses performances de l'ensemble de l'année.

KPN avance pour sa part de 3,02% avec la vente d'une partie de sa participation dans Telefonica Deutschland.

L'action E.ON abandonne quant à elle 2,11%, plus forte baisse de l'EuroStoxx 50, le géant allemand des services aux collectivités étant sur le point d'annoncer une perte record d'environ cinq milliards d'euros au titre des neuf premiers mois de 2015, selon une source.

La tendance en Europe est aussi alourdie par les craintes d'un réveil de la crise de la zone euro alors que la gauche portugaise s'est unie dans le but de renverser le gouvernement de droite lors d'un vote au Parlement ce mardi.

La Bourse de Lisbonne perd 1,79% après avoir chuté de 4,1% lundi.

Ce basculement politique pourrait avoir des conséquences en Espagne, où des élections législatives sont organisées en décembre.

(avec Danilo Masoni à Milan; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant