Les Bourses européennes dans le rouge à la mi-séance

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES ACCENTUENT LEURS PERTES À LA MI-SÉANCE
LES BOURSES EUROPÉENNES ACCENTUENT LEURS PERTES À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes évoluent dans le rouge mercredi à la mi-séance et Wall Street est également attendue en baisse à l'ouverture, la poursuite de la chute du yuan incitant les investisseurs à délaisser les actifs risqués au profit de valeurs refuge.

Tombée mercredi à son plus bas niveau depuis l'été 2011, la monnaie chinoise a perdu plus de 4% depuis l'annonce surprise mardi d'une dévaluation, faisant craindre à certains une nouvelle guerre des monnaies qui pourrait déstabiliser l'économie mondiale.

La publication d'une nouvelle série d'indicateurs macroéconomiques chinois décevants a accentué les craintes sur le ralentissement de la deuxième économie mondiale.

Vers 11h15 GMT, le CAC 40 chute de 2,21% (112,76 points) à 4.986,27 points à Paris, le Dax abandonne 2,27% à Francfort et le FTSE recule de 1,11% à Londres. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 diminue de 1,88% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 2,22%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en recul d'environ 0,8%.

Comme mardi, les valeurs particulièrement exposées au marché chinois sont sous pression. L'indice des biens personnels et domestiques, notamment alimenté par le compartiment du luxe, accuse la plus forte baisse sectorielle européenne et abandonne 3,2%, devant celui de l'automobile, qui cède 2,7%.

Sur le marché des changes, les devises des pays émergents fléchissent, de l'Indonésie au Brésil, les investisseurs craignant que leurs banques centrales suivent l'exemple de la Chine.

Le dollar recule face à un panier de devises de référence, avec la baisse des rendements des obligations américaines. L'euro est repassé au-dessus du seuil de 1,11 dollar pour la première fois en trois semaines.

Le rendement de la dette allemande à deux ans a touché un plus bas record à -0,288% et celui des obligations du Trésor américain à dix ans a touché un plus bas de plus de trois mois, à 2,045%.

Les cours des matières premières restent pénalisés par les inquiétudes autour de la Chine et l'indice CRB Thomson Reuters compilant 19 ressources de base évolue non loin de creux inédits depuis 2003.

En revanche les cours du pétrole et du cuivre rebondissent dans les échanges en Europe avec l'affaiblissement du dollar, qui a également porté le cours de l'or sur le marché au comptant à un plus haut de trois semaines, à 1.119,890 dollars l'once.

(Jamie McGeever et Sudip Kar-Gupta; Myriam Rivet pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant