Les Bourses européennes dans le rouge à la mi-séance

le
0
REPLI DES BOURSES EUROPÉENNES À LA MI-SÉANCE
REPLI DES BOURSES EUROPÉENNES À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes perdaient toujours un peu moins de 0,5% vendredi à la mi-séance, notamment plombées par les valeurs médias et celles de l'assurance, tandis que Wall Street, restée quasiment inchangée vendredi, est vue en baisse de quelque 0,3% à l'ouverture.

À Paris, le CAC 40 recule de 0,4% (-17,35 points) à 4.275,92 points vers 10h40 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,07% et à Londres, le FTSE perd 0,5%. L'EuroStoxx 50 de la zone euro abandonne 0,31 et l'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 0,38%.

Ce recul fait tout juste basculer ce dernier dans la rouge sur l'ensemble de la semaine, ce qui, le cas échéant, serait son troisième repli hebdomadaire de suite. Depuis le début de l'année, le repli du FTSEurofirst 300 est de quelque 9,5%.

Le compartiment des médias accuse la plus forte baisse sectorielle, avec un repli de 1,84%, sous le coup d'un effondrement du titre Eutelsat (-31,02%), qui entraîne dans sa chute d'autres opérateurs satellites tels que SES (-7,6%) et Inmarsat (-6,9%).

Eutelsat, qui vient de changer de patron, a jeté un froid dans le secteur jeudi en annonçant anticiper pour l'exercice en cours et le suivant une marge brute d'exploitation (Ebitda) plus faible que prévu et une stagnation, voire une baisse de son chiffre d'affaires, pâtissant du ralentissement du marché des satellites.,

Derrière le secteur des médias, celui de l'assurance perd 1,04%, sous le coup notamment de la baisse de 6,4% de l'action du groupe italien Unipol et de celle de 3,8% du titre de sa filiale Unipolsai (-3,8%), des replis que des courtiers expliquent par l'absence de bonnes surprises dans les résultats et les projets présentés par l'assureur.

Depuis le début de l'année, le recul de l'indice de l'assurance est de 17,7%, soit la plus mauvaise performance sectorielle sur la période derrière le compartiment bancaire (-22,9%).

Le titre Ubisoft (+7,9%) enregistre la plus forte hausse de l'indice Stoxx 600 après que l'éditeur de jeux vidéo a confirmé jeudi ses projection pour l'année en cours après avoir publié des résultats 2015-2016 supérieurs à ses prévisions récemment révisées à la baisse, porté par le succès de ses jeux "Far Cry Primal" et "The Division".

Sous le coup notamment de la bonne tenue du dollar mais aussi d'un mouvement de prises de bénéfices et de propos de la Russie disant que le marché du pétrole risque d'être saturé jusqu'en 2017, les cours du pétrole perdent plus de 1%.

Au cours actuel de 47,54 dollars, le Brent est cependant en hausse de quelque 4,47% sur l'ensemble de la semaine, ce qui lui permet de compenser une bonne partie du recul de 5,7% de la semaine précédente.

L'indice regroupant les valeurs pétrolières européennes cède ainsi 0,75%, ce qui ramène son avance depuis le début de l'année à un peu plus de 3%, deuxième meilleure performance sectorielle sur la période derrière l'indice des matières premières.

Sur le marché des changes, le dollar marque une pause face au yen (-0,13%) mais progresse face à un panier de devises internationales (+0,2%), ce qui n'empêche pas l'or, recherché comme valeur refuge, de reprendre 0,78% après son repli de 1,1% la veille.

Le prix des Bunds allemands, autres actifs jugés sûrs, avance de 0,1%.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant