Les Bourses européennes dans le rouge à la mi-séance

le
1
LES BOURSES EUROPÉENNES DANS LE ROUGE À LA MI-SÉANCE
LES BOURSES EUROPÉENNES DANS LE ROUGE À LA MI-SÉANCE

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes évoluent dans le rouge mercredi à la mi-séance, dans le sillage des valeurs technologiques après les résultats décevants publiés la veille par Apple et dans l'anticipation d'une nouvelle baisse à Wall Street.

Vers 10h50 GMT, le CAC 40 recule de 0,28% (14,41 points) à 5.092,16 points à Paris et le Dax cède 0,44% à Francfort. A Londres, le FTSE, plombé par les minières, affiche un recul plus marqué, de 1,04%.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 abandonne 0,33% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro baisse de 0,09%.

A Wall Street, le Dow Jones a perdu 1% mardi après les résultats d'IBM et d'United Technologies et le marché américain devrait poursuivre sur cette tendance à l'ouverture, les publications d'Apple et de Microsoft ayant également déçu.

Les valeurs technologiques accusent le coup en Europe et figurent parmi les plus forts reculs du jour avec notamment ARM Holdings, Infineon et ASML qui cèdent entre 0,7% et 3,8%.

"Apple est un gros morceau et évidemment quand il déçoit cela a tendance à répercuter sur les valeurs technologiques à travers le monde", commente Wouter Sturkenboom, de Russell Investments. "Pour autant, nous considérons qu'il s'agit d'un accès de volatilité normal et nous restons positifs sur les actions européennes du fait de fondamentaux que nous jugeons très favorables."

Les minières alimentent aussi la tendance baissière du jour avec les cours de l'or qui sont repartis à la baisse. BHP Billiton -- également affecté par l'annonce d'une nouvelle dépréciation -- Anglo American, Glencore, Rio Tinto et Fresnillo cèdent entre 3% et 4%.

A la hausse, easyJet s'adjuge 4,3% après avoir fait état pour son troisième trimestre clos fin juin d'un revenu par siège supérieur à ses propres prévisions de mai dernier.

La compagnie aérienne à bas prix entraîne dans son sillage ses concurrentes Ryanair (+1,1%) et Flybe (+10,2%), ainsi que l'indice sectoriel européen du tourisme (+0,65%), plus forte progression de l'EuroStoxx 600.

Au lendemain du relèvement de la note à long terme de la Grèce par l'agence Standard & Poor's, les rendements des obligations à dix ans espagnoles, italiennes et portugaises se détendent, tout comme celui de la dette allemande à même échéance. Autre signe encourageant, le Portugal a procédé avec succès à des adjudications d'emprunts à 5 et 22 ans, une première pour l'échéance longue depuis 2009 avant la crise de la dette de la zone euro.

(Liisa Tuhkanen; Myriam Rivet pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rougegre le mercredi 22 juil 2015 à 13:38

    Qu'avons nous à faire d'Apple ici ?