Les Bourses européennes dans le rouge à la mi-séance

le
0
RECUL DES BOURSES EUROPÉENNES À LA MI-SÉANCE
RECUL DES BOURSES EUROPÉENNES À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes restent dans le rouge à mi-séance jeudi, tandis que l'euro se maintient à ses plus hauts de quatre mois face au dollar, les investisseurs optant pour la prudence et se demandant si la Réserve fédérale américaine va annoncer un troisième programme d'assouplissement quantitatif (QE3) cet après-midi.

À Paris, le CAC 40 perd 0,58% à 3.523,01 points vers 10h40 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,3% et à Londres, le FTSE est stable (+0,06%).

L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 recule de 0,5%.

Au lendemain du feu vert de la Cour constitutionnelle allemande au Mécanisme européen de Stabilité (MES), la Fed doit annoncer sa décision à 16h30 GMT dans un communiqué, qui sera suivi à partir de 18h15 GMT par la conférence de presse de son président Ben Bernanke.

Si, selon une enquête Reuters, 65% des économistes parient désormais sur un QE3, contre 60% au mois d'août, les investisseurs restent sur la défensive à l'approche du verdict et dans l'incertitude concernant l'ampleur de ce programme de rachat d'actifs.

"L'Allemagne a fait ce que tout le monde attendait d'elle et maintenant tous les regards sont tournés vers la Fed", souligne Hirokazu Fujiki, directeur de la stratégie chez Okasan Securities. "Même si elle décide d'acheter davantage d'obligations, personne ne connaît l'ampleur potentielle, ni le contenu, de ces achats, ce qui crée beaucoup d'incertitude."

Les marchés sont animés par la chute d'EADS (-8,3%), qui continue de dégringoler au lendemain d'une baisse de 5,63% déjà liée au projet de fusion du groupe d'aéronautique et de défense avec le britannique BAE Systems, qui perd 6,4% de son côté.

Lagardère (-2,6%), qui souhaite de longue date se désengager d'EADS, a dit vouloir s'assurer que toutes les conséquences d'une fusion soient prises en compte.

Le feu vert de la Cour constitutionnelle allemande au Mécanisme européen de stabilité et au pacte budgétaire européen continue à soutenir l'euro face au yen et au dollar, tandis que la perspective d'un QE3 pèse sur la devise américaine.

Les futures sur Bund, valeur refuge en période d'aversion au risque, rebondissent après leur chute la veille, alors que les rendements de la dette espagnole et italienne se retendent un peu malgré le succès d'une adjudication de dette à moyen et long terme italienne.

Le pétrole gagne du terrain, à plus de 116 dollars le baril, en attendant de voir si la Fed annonce, comme anticipé, des mesures de soutien de la croissance.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant