Les Bourses européennes dans le rouge à la mi-séance

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES DANS LE ROUGE À LA MI-SÉANCE
LES BOURSES EUROPÉENNES DANS LE ROUGE À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes sont orientées en baisse jeudi à la mi-séance, le scepticisme restant de mise sur la perspective de voir la Grèce et ses créanciers trouver un terrain d'entente, alors que Wall Street est attendue en légère hausse, toujours portée par les annonces de la Fed mercredi.

Les ministres des Finances de la zone euro, qui se réunissent dans l'après-midi à Luxembourg, ne devraient aborder que brièvement le dossier grec, faute de nouvelles propositions d'un côté comme de l'autre.

Vers 11h10 GMT, le CAC 40 baisse de 0,60% à 4.761,95 points à Paris, le Dax recule de 0,48% à Francfort et le FTSE cède 0,10% à Londres. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 et l'EuroStoxx 50 de la zone euro baissent respectivement de 0,54% et 0,56%.

La Bourse d'Athènes, qui a touché dans la matinée un plus bas depuis septembre 2012, cède près de 1,5% au même moment.

Elle affiche un recul de près de 20% depuis le début de l'année, le FTSEurofirst 300 ayant de son côté progressé d'environ 10% sur la période sous l'effet des mesures de soutien de la Banque centrale européenne (BCE).

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street dans le vert après que la Réserve fédérale a annoncé que l'économie américaine était suffisamment solide pour absorber une hausse des taux d'intérêt d'ici la fin de l'année, tout en révisant en baisse sa prévision de croissance économique pour l'année 2015.

Les nouvelles prévisions de la Fed ont pesé sur les rendements des Treasuries et des obligations allemandes. Le rendement de la dette grecque à dix ans est orienté à la hausse et dépasse 13%.

L'affaiblissement du dollar dans le sillage des propos de Janet Yellen soutient les cours du pétrole et les valeurs minières.

Les titres Anglo American, Glencore, Fresnillo, BHP Billiton, Rio Tinto et Antofagasta s'adjugent entre 1,6% et 3,4% et affichent les plus fortes hausses de l'indice paneuropéen FTSEurofirst 300.

(Francesco Canepa; Myriam Rivet pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant