Les Bourses européennes dans le rouge à la mi-journée

le , mis à jour à 13:23
0
LES BOURSES EUROPÉENNES ORIENTÉES À LA BAISSE À LA MI-SÉANCE
LES BOURSES EUROPÉENNES ORIENTÉES À LA BAISSE À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent en territoire négatif mercredi après avoir ouvert en hausse, pénalisées par les résultats jugés décevants des grands groupes de luxe comme Richemont et Kering.

La tendance est également affectée par la Grèce, qui semble pourtant multiplier les initiatives visant à faire face à la pénurie de liquidités avant de nouvelles échéances de dette le mois prochain.

À Paris, le CAC 40 abandonne 34,06 points, soit 0,66%, à 5.158,58 points vers 12h50. À Francfort, le Dax recule de 1,10% et à Londres, le FTSE perd 0,63%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 reflue de 0,55% et l'EuroStoxx 50 de 0,67%.

A Paris, le groupe de luxe Kering, plus important repli du CAC 40 et du FTSEurofirst 300, perd 5,84%, pénalisé par un décrochage plus fort que prévu des ventes de Gucci, sa marque phare.

A Zurich, Richemont, autre groupe de luxe et propriétaire des marques Cartier et Van Cleef & Arpels, reflue de 1,02%, sanctionné sur ses prévisions de bénéfices annuels.

Hors de ce secteur, le premier distributeur britannique Tesco perd 1,01% après la publication de la plus lourde perte de son histoire.

Heineken recule de 0,63% en raison du tassement de ses ventes en Europe et en Afrique et de prévisions inchangées pour l'ensemble de l'année.

Côté hausses, le leader mondial de l'oncologie Roche s'adjuge 1,31% à la faveur d'une augmentation de 3% de son chiffre d'affaires trimestriel et d'une revalorisation du dividende.

Le constructeur suédois de camions Volvo s'envole de plus de 12%, signant la meilleure performance du Stoxx 600, après l'annonce du remplacement de son directeur général par celui de Scania.

Autre changement de direction, Rolls-Royce Holdings qui gagne 2,88%, avec l'annonce du départ à la retraite de son directeur général John Rishton en juillet et son remplacement par l'ex-patron d'ARM Holdings Warren East.

Sur le plan sectoriel, tous les indices sont dans le rouge à l'exception des technologies (+0,76%) et des ressources de base (+0,35%).

Aux changes, l'euro accentue sa remontée face au billet vert, à 1,0782 dollar (+0,45%).

Le baril de Brent de son côté s'échange à 61,89 dollars (-0,95%), après l'annonce de la fin de l'offensive aérienne de la coalition mise en place par l'Arabie saoudite au Yémen.

(Avec Lionel Laurent; Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant