Les Bourses européennes dans le positif à mi-séance

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES DANS LE VERT À MI-SÉANCE
LES BOURSES EUROPÉENNES DANS LE VERT À MI-SÉANCE

(Reuters) - Rassurées par quelques résultats de sociétés, les Bourses européennes évoluent en territoire positif à mi-séance jeudi, après trois séances de baisse, tandis que le marché obligataire a fait bon accueil à l'adjudication italienne du jour.

A 10h40 GMT, l'indice Cac 40 avance de 23,60 points (0,70%) à 3.389,47 à Paris. Le Dax gagne de même 0,79% et le FTSE-100 londonien prend 0,58%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 regagne 0,62%.

En tête des hausses du Cac et de l'EuroStoxx50, Carrefour s'adjuge 3,81% après avoir annoncé une amélioration de ses performances en France.

A Londres, Burberry bondit de 10,17% en réaction à des chiffres de ventes qui ont rassuré. Le titre, il est vrai, avait perdu 28% depuis que le groupe de luxe avait averti sur ses résultats le 11 septembre. LVMH prend dans la foulée 3,67% et l'ensemble du secteur du luxe en Europe est plébiscité avec un gain de 1,53% pour son indice Stoxx 600.

A la baisse, EADS rétrograde de 1,47% sur fond d'incertitudes sur son avenir après l'abandon du projet de fusion avec BAE Systems.

A Francfort, Siemens cède 0,95% dans l'attente de l'annonce d'un plan d'économies destiné à répondre à la baisse des profits du géant industriel allemand.

Sur le marché obligataire, la réaction négative initiale à l'annonce du déclassement de la note de l'Espagne par Standard & Poor's a laissé place au soulagement après l'adjudication par l'Italie de 3,75 milliards d'euros de dette à trois ans. Ce montant représente le haut de la fourchette espérée et le taux de rendement, même en légère hausse à 2,86%, reste loin du pic de 5,3% enregistré en juin.

"Le sentiment général du marché reste le même et l'adjudication italienne s'est bien passée. La baisse de la note de l'Espagne n'est pas une surprise et on attend toujours que Madrid demande un sauvetage", commente un trader.

Le rendement du 10 ans espagnol était stable à 5,83% en fin de matinée après avoir grimpé jusqu'à 5,96% en début de séance.

L'euro, tombé en Asie à un plus bas depuis le 1er octobre de 1,2825 dollar, s'est de même redressé pour s'échanger autour de 1,2850 à la mi-journée en Europe.

Les cours du pétrole, quant à eux, restent soutenus par les tensions entre la Syrie et la Turquie, après l'interception par Ankara d'un avion de ligne syrien. "La situation s'envenime et il y a la crainte de représailles de la Turquie, qui est membre de l'Otan", relève Bjarne Schieldrop, analyste chez SEB à Oslo.

Véronique Tison pour le service français, édité par Nicolas Delame

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant